Fedora 19 pourrait bien embarquer Cinnamon comme environnement par défaut – [Chonchon inside]

Article soumis et rédigé par Noireaude en colère !!!

Plop les bovins !!!

On l’a appris hier la version 19 de Fedora (schrodinger’s cat), pourrait bien embarquer par défaut l’environnement de bureau Cinnamon. Les propos et la décision d’Eric Shmith, même si ils peuvent en partie se comprendre « sur le fond », sont quand même assez étranges et flous de mon point de vue.

Je vous ai fait une traduction de la discussion officielle :

Features
Revision as of 01:54, 24 January 2013 by Brouhaha (Talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Cinnamon as Default Desktop

L’interface Gnome 3 est sensiblement différente des interfaces de bureau traditionnelles, qu’on peut voir sous Linux et Windows. S’il est bon qu’il y ait des recherches sur de nouveaux concepts d’interface utilisateur, de nombreux utilisateurs préfèrent l’interface traditionnelle à laquelle ils sont habitués.

Malheureusement, il est difficile, voire impossible, d’évaluer la fraction des d’utilisateurs préfèrant Gnome Shell à une interface plus traditionnelle. Je n’essaie pas de commencer (ou de continuer) une guerre de flamme, donc je ne vais pas évoquer mes propres critiques de Gnome Shell ici. Mais j’observe qu’un certain nombre de personnes très médiatisés dans la communauté Linux, telles que Linus Torvalds et Alan Cox, ont publiquement annoncé qu’en raison de problèmes avec Gnome Shell, ils optent pour un bureau et / ou une distribution Linux différente.

Je soutiens la proposition selon laquelle il est plus facile pour un utilisateur de faire une nouvelle installation de Fedora en commençant avec un ordinateur de bureau traditionnel, et de passer ensuite sur Gnome Shell s’ils préfèrent, plutôt que de commencer avec Gnome Shell et passer à un bureau traditionnel ensuite.

Cinnamon fournit un bureau traditionnel tout en étant basé sur les derniers composants Gnome et GTK, il apparaît donc comme un meilleur candidat pour un ordinateur de bureau, que MATE qui est basée sur des composants plus anciens.

Eric Smith.

Ok, en gros on ne sait pas combien de gens aiment et utilisent Gnome Shell sur Fedora (limite on s’en fout), mais si Linus (qui fustige plus ou moins un autre desktop tous les 6 mois), ou d’autres personnes plus ou moins médiatisées changent, alors c’est qu’il faut changer aussi.

Le deuxième point qui me chagrine un peu est le fait que si trouver de nouveaux concepts est nécessaire selon Eric Smith, les habitudes ne doivent en revanche pas êtres bousculées. C’est génial mais ne prenons plus pas de risques hein.

C’est peu courageux de la part de Fedora de se ranger derrière l’avis d’un pelé et trois tondus (aussi célèbres soient-ils), pour changer de cap sans avoir sollicité l’avis de leur utilisateurs au préalable. Même si cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas derrière des arguments plus techniques.

C’est un peu dommage aussi dans le sens ou Fedora était une des distributions grand publique, ayant le mieux intégré Gnome-Shell depuis son lancement. Reste à voir ce que cela va donner, et même si cela n’empêche pas l’utilisation de Gome Shell, j’espère que les efforts d’intégration de ce desktop continueront sur la bonne voie.

Même si Cinnamon embarque généralement les dernières technologies « Gnome/GTK », ce n’est pas du tout la même expérience utilisateur que ce dernier, ni même celle d’un desktop traditionnel tel que XFCE.

Je le trouve globalement assez pauvre, décevant et de loin, pas à la hauteur d’une distribution telle que Fedora.

Cela dit ne nous enflammons pas (trop tard) et attendons d’en savoir plus…

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source

[EDIT] PostInstallerF – Arrivé du support pour Fedora 18.

Plop les bovins !!!

La sortie de Fedora 18 ayant eu lieu et cette distribution étant une des plus populaires au niveau du grand publique (il n’y a pas qu’Ubuntu), il me paraissait important de vous parler de PostInstallerF.

Il s’agit d’un petit outil sympa, qui va vous permettre de fignoler votre installation tout fraîche, installant pas mal de logiciels complémentaires, des pilotes ou encore les codecs dont vous pourriez avoir besoin.

J’aurais pu l’inclure dans l’article dédié à la sortie de Fedora 18 d’hier, mais j’ai préféré vous le garder au chaud car ce petit soft est de mon point de vue assez important pour Fedora.

Pas mal d’utilisateurs d’Ubuntu ou dérivés seraient peut être tentés d’essayer autre chose de temps en temps, mais pourraient hésiter de peur de ne pas retrouver tout ce dont ils ont besoin ou avoir peur que cela soit un peu compliqué.
[EDIT] Suite au commentaires précieux de Mr A. j’ai préféré éditer le post et vous renvoyer vers un autre Soft vous permettant de faire la même chose (mais en plus propre).

Il s’agit de Fedora Utils.

Si ça vous intéresse, vous pouvez en trouver un description complète sur ce très bon billet de Webupd8.

Amusez-vous bien et désolé pour le désagrément.

Moo !!!

Fedora 18 – La vache sphérique est parmi nous.

Plop les bovins !!!

Alors ce que je voudrais dire en premier lieu c’est que cette nouvelle version de Fedora ne peut être qu’un grand, très grand cru. Le simple fait que la vache (toute sphérique soit-elle) ait été choisie pour représenter cette nouvelle version ne peut être qu’un gage d’excellence.

Ceci étant dit passons aux choses sérieuses.

Fedora 18 « Spherical Cow » a été publiée aujourd’hui (enfin hier), embarquant entre autres un installeur flambant neuf et Gnome 3.6 stable.

On notera pour commencer l’introduction du support de l’UEFI qui rend cette version utilisable sur des systèmes livrés avec Windows 8.

L’assistant d’installation Anaconda dispose désormais d’une nouvelle interface le rendant plus facile à utiliser pour les nouveaux venus, et permettant aux utilisateurs plus avancés, de disposer de plus d’options.

NB : Selon le billet webupd8 ce n’est toutefois pas encore tout à fait au point (voir source).

GNOME 3.6 étant la version utilisée par défaut dans Fedora 18 vous retrouverez sans surprise des applications telles que Files (Nautilus), Gnome Contacts, Boxes, Documents, Vidéos (Totem), etc …

Elles sont toutes là…

Vous n’aimez pas GNOME ?!!

Pas de problème, Cinnamon et Mate sont désormais disponibles dans les dépôts officiels, en plus bien entendu de KDE 4.9 et d’Xfce 4.10, déjà disponibles depuis plus longtemps.

Côté Desktop les choix ne manqueront donc pas…

Changements divers :

Fedora 18 introduit un nouvel outil utilisé pour le processus de mise à niveau appelé Fedup. Si vous voulez savoir comment mettre à niveau Fedora via Fedup, vous pouvez consulter cette page.

On notera également l’introduction d’un mode de mises à jour hors ligne, l’amélioration de la gestion de stockage (Storage Manager System) et l’utilisation de /tmp comme tmpfs par défaut. Cela génère moins d’E/S sur le disque dur, augmente la durée de vie des SSD, économise de l’énergie et améliore globalement les performances.

Parmi les applications présentes par défaut dans Fedora 18, on recensera entre autres :

Le noyau Linux 3.6.10 (pouvant être mis à jour en version 3.7), la mise à jour du Serveur X en version 1.13, Deja Up (pour la sauvegarde) en version 24.0, Rhythmbox 2.98, Empathy 3.6.2, Firefox 18, Cheese 3.6.2, Shotwell 0.13.1, Transmission 2.72, GDM 3.6.2 et LibreOffice 3.6.3.2 etc …

Conclusion :

Sans l’avoir essayé et malgré tous ces retards, cette nouvelle version de Fedora à l’air d’être vraiment très sympa.

Si vous voulez tout savoir je vous invite à consulter les notes de version sur cette page et si vous voulez télécharger Fedora 18, vous pouvez le faire depuis le site officiel du bel animal.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source + image

Fedora 19 Schrödinger’s Cat – Feuille de route.

Plop les bovins !!!

Le développement de Fedora 19 (Schrödinger’s Cat) a déjà commencé et on commence à en savoir un peu plus sur ce qui nous attends et sur la feuille de route du bel animal.

On peut déjà supposer que la bête embarquera GNOME en version 3.8, KDE en version 4.10, la version 4.11 de RPM, etc …

L’équipe de développement de Fedora a déjà commencé ses travaux sur les prochaines dates de diffusion, même si nous savons qu’elles peuvent encore varier d’ici là (avec un nom pareil on pouvait s’en douter :)

Les principales dates indiquées dans la feuille de route sont les suivantes :

– 19 Mars 2013 – Fedora 19 Alpha.

– 23 Avril 2013 – Fedora 19 Beta.

– 21 Mai 2013 – Fedora 19 Stable.

Si vous voulez suivre tout ça de près et garder la feuille de route sous le pis, vous la trouverez sur cette page.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source, image (elles puent vos pubs qui sautent à la tronche Mr WallbaseCC)

Installer Fedora LiveUSB Creator sur Ubuntu et dérivés.

Plop les bovinautes !!!

Fedora LiveUSB Creator est une application écrite en Python et créée par l’équipe de Fedora, qui permet d’installer Fedora sur une clé USB.

Elle est très semblable au Créateur Disque de démarrage disponible sur Ubuntu à la différence qu’elle ajoute deux possibilités sympathiques :

Un mode persistant.

La possibilité de télécharger l’ISO de Fedora automatiquement.

Fedora LiveUSB Creator est présente dans les dépôts officiels de Fedora mais vous pouvez également l’installer sur Microsoft Windows et sur ​​d’autres distributions GNU/Linux.

Si vous voulez l’installer sur Ubuntu et ses dérivés, il suffit d’ajouter ces quelques dépendances en utilisant la commande suivante :

sudo apt-get install python-pyisomd5sum python-urlgrabber python-qt4 python-qt4-dbus isomd5sum python-parted

Une fois que c’est fait il faut télécharger l’application sur cette page.

Pour l’utiliser vous avez 2 solutions :

Ou vous décompressez l’archive et vous cliquez sur file liveusb-creator pour l’exécuter, ou vous passez par le terminal en entrant ces quelques lignes :

wget https://fedorahosted.org/releases/l/i/liveusb-creator/liveusb-creator-3.11.7.tar.bz2

tar -jxvf liveusb-creator-3.11.7.tar.bz2

cd liveusb-creator-3.11.7/

sudo ./liveusb-creator

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source, image

DNF remplacera bientôt YUM sur Fedora.

Plop les bovins !!!

Le gestionnaire de paquet YellowDog (Yum) disponible sur Fedora aura bientôt un successeur. DNF (c’est son nom) est un fork de Yum qui promet de meilleures performances, une compatibilité accrue avec d’autres langages que Python et un gestionnaire globalement plus clair.

L’équipe de Fedora a finalement tranché et a préféré le fork à Yum ZIF (un gestionnaire de paquets qui a été conçu pour remplacer Yum) et à ZYpp (un gestionnaire de paquetages basé sur celui de SUSE utilisant zypper).

Ce choix a été motivé par l’utilisation de libsolv et de hawkey (gérés par Suse), qui offrent une base de code solide et optimisée, permettant d’assurer une stabilité et une compatibilité optimale.

C’est un bon compromis selon eux (je ne vais pas les contredire).

DNF devrait également profiter à PackageKit (le logiciel de la team Gnome) et faciliter ainsi son intégration dans Fedora.

Pour le moment DNF permet déjà de :

Retirer / nettoyer les données en cache.

Downgrader un paquet vers une version plus ancienne.

Retirer effacer un ou plusieurs paquets de votre système.

D’afficher des messages d’aide utiles.

D’afficher l’historique des actions exécutées.

D’afficher des détails et des informations sur un paquet ou un groupe de paquets.

D’installer un ou plusieurs paquets sur votre système (logique :).

D’afficher les référentiels des logiciels configurés.

De rechercher des paquets.

De mettre à jour un ou plusieurs paquets sur votre système. 

Etc…

Si cela vous intéresse voilà la liste des commandes déjà disponibles sur DNF :

clean          Remove cached data
downgrade downgrade a package
erase Remove a package or packages from your system
help Display a helpful usage message
history Display, or use, the transaction history
info Display details about a package or group of packages
install Install a package or packages on your system
list List a package or groups of packages
makecache Generate the metadata cache
provides Find what package provides the given value
repolist Display the configured software repositories
search Search package details for the given string
update Update a package or packages on your system

Si vous voulez essayer la bête sur Fedora 18 alpha, vous pouvez le faire à l’aide de cette commande :

sudo yum install dnf

Pour en savoir un peu plus sur DNF vous pouvez consulter ce billet worldofgnome.org.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

Fedora pourrait bientôt embarquer l’Ubuntu Software Center.

Plop les bovins !!!

Le monde Gnu/Linux ne cesse d’évoluer et les solutions logicielles qui le composent avec.  Les gestionnaires de paquets ne sont pas en reste et certains d’entre eux ont pas mal évolué ces derniers temps.

On a pu voir ainsi arriver l’Ubuntu Software Center développé par Canonical et de son côté l’équipe de Gnome travail  activement sur Gnome Packagekit, afin de le faire évoluer vers une structure plus moderne et fonctionnelle.

Du côte d’OpenSUSE et de Fedora des questions commencent à se poser, bien que très pratiques, leur gestionnaires sont vieillissants et commencent à avoir besoin d’un petit relooking.

Je ne pourrais pas vous dire ce qui est prévu chez openSUSE mais on sait déjà que chez Fedora la question se pose et que des pistes sont en cours.

Selon ce billet lffl.org les développeurs de Fedora songeraient à intégrer l’API de Cannonical, afin de remplacer Fedora PackageKit par une version adaptée à leur distribution de l’Ubuntu Software Center.

Si rien n’est encore décidé de tests sont déjà en cours et Fedora pourrait bien devenir après Debian la deuxième distribution à intégrer nativement l’Ubuntu Software Center dans sa distribution.

@ suivre ….

Amusez-vous bien.

Moo !!!

image