TEST | Ubuntu Gnome Remix 12.10 Quantal.

Plop les bovins !!!

Bon, j’ai un peu glandé ces derniers jours, j’avais pas mal de choses à faire.

Acheter des nouveaux souliers (chez la jolie vendeuse de souliers), des pantalons qui ne soient pas trop grands pour moi (chez la jolie vendeuse de pantalons), aller boire des café (chez la jolie serveuse de chez Coffea, pub) et enfin me gaver de petits sandwichs Libanais (chez la jolie vendeuse de sandwichs libanais).

Bref pas une minute à moi, les vacances quoi :)

Pour me faire pardonner et bosser quand même un peu j’ai décidé d’en découdre avec l’Alpha 2 d’Ubuntu Gnome Remix 12.10 Quantal, dont je vous ai parlé dans ce billet.

En commençant je me suis préparé à rencontrer des problèmes avec l’installeur.

Que dalle…

Tout c’est bien déroulé et à l’arrivée (même si vous allez avoir du mal à vous en rendre compte vu la piètre qualité de la photo),  je suis tombé sur le nouvel écran de login qui est vraiment sublime. (à ce propos je n’ai jamais trouvé comment faire pour prendre des screens pendant une installation, si vous avez un truc je prend).

C’est du Gnome, propre, sobre et net.

Vous avez 3 possibilités au niveau des sessions :

– Système : La session par défaut (Gnome-Shell).

– Une sessionGnome classic.

– Et une session Gnome classic sans effets.

À mon arrivé sur le bureau, même chose.

Propre et net comme du bon vieux Gnome, rien qui dépasse.

On remarquera  quand même au premier coup d’œil un léger changement. Le shell n’affiche plus que la catégorie Activités, la catégorie Applications a été remplacée par un bouton dans le panel, comme le montre la capture ci-dessous.

Bonne idée.

En ouvrant les première fenêtres une petite déception pointe quand même.

Je m’attendais à retrouver le joli thème de couleurs par défaut qui était censé être présent dans gnome 3.6, mais celui-ci n’est pas encore complètement intégré.

Les fenêtres courantes ont à la place une vieille couleur grise insipide (que vous verrez sur les captures plus bas dans le post). Bon après tout on est sur une Alpha hein, ce n’est pas si grave.

Ce fameux thème se laisse quand même entre apercevoir sur certaines applications comme EOG par exemple (rassuré) :

Sympa non ?!!

Ce qui saute aux yeux très vite aussi c’est la nouvelle barre d’état qui a été agrandie.

À première vue un utilisateur peu informé trouvera qu’à part bouffer de la place, cela n’apporte pas grand chose de plus. Mais pour avoir lu quelques infos quand même, on sait qu’elle va permettre a court terme d’afficher divers aperçus et permettre plus d’interactions.

Donc wait and see les chonchon(nes).

En tout cas ça a de la gueule, perso j’aime bien :

Au niveau des perfs on est sur quelque chose de très acceptable et de relativement comparable à ce que j’ai d’habitude sur ma config (avec une Ubuntu classique + Gnome-Shell).

Entre 280 et 300 mo de mémoire occupée et un proc qui oscille entre 5 et 25% en charge vide. Le train train quoi …

Une fois installé sur la bête la première chose à faire est de compléter la traduction à l’aide de cette petite ligne de commande, avant de redémarrer :

sudo apt-get install language-pack-gnome-fr

Vous devriez vous retrouver sur un Gnome « quasi » entièrement Francisé après cette manipulation.

Au niveau des applications l’essentiel y est, on retrouvera les bons vieux ténors :

Rhythmbox, Nautilus 3.4.2, GDM, Empathy, Gwibber, Abiword, Evolution (que j’ai vite remplacé par Thunderbird), Gnumeric, Gnome Terminal, Eog, Gedit etc…

Et quelques vieux ténors « remaquillés » pour l’occasion comme par exemple, Agenda, Documents, Web (ex Epiphany) qui bien que révisé reste toujours un peu light comparé aux autres solutions. Je l’ai très vite remplacé par Chromium.

On y trouvera également Contacts qui fait ce qu’il doit faire et qui le fait bien (bonne surprise) :

L’autre bonne surprise de cette version est la présence native de Gnome Tweak Tool. Ce n’est pas un luxe et ça fait toujours ça de moins à installer.

Pour installer des applications en revanche ne cherchez pas l’Ubuntu Software Center, il n’est tout bonnement pas présent. Il faudra faire chauffer le terminal ou passer par Software l’outil fourni par Gnome (bof, bof).

Pour finir on notera un petit détail sympa qui nous permet d’éteindre rapidement notre pc. Je parle d’un petit détail mais pour être franc, c’était un peu la moindre des choses quand même, hein !!!

Ils sont bien gentils sur Ubuntu mais devoir cliquer 2 fois pour se déloguer (passage obligatoire et inutile), devoir cliquer à nouveau 2 fois et encore une fois pour confirmer afin de pouvoir enfin éteindre sa machine, c’est un peu se foutre de la gueule du monde hein …

Ici 2 clics suffisent un pour le menu, un pour éteindre et basta …

Ouf !!!
Mes première impressions :
Je suis assez tenté de penser que donner ses premières impressions est un peu prématuré quand on parle d’une Alpha et qu’on se base sur sur un test aussi court, mais je me lance quand même.  La bête est assez proche des infos que j’ai lues et publiées.
Quand on arrive sur cette distribution on est sur du Gnome, il n’y a aucun doute. Tout est à sa place et à première vue il y a ce qu’il faut et « juste ce qu’il faut ». 
Après quelques temps d’utilisation et bien que j’adore Gnome, je suis forcé de constater que cela ne suffira pas aux Gnu/Linuxiens actifs. 
Les nouvelles solutions made in Gnome sont un peu trop justes quand même, elles suffisent à peu près pour un usage commun mais elles seront clairement insuffisantes pour un usage plus intensif. 
Web résume bien ce problème.
Les moins :
L’environnement visuel :
Il est clairement beau et fluide mais le manque de finitions vient un peu gâcher le tableau. 
Les contrôles au niveau de fenêtres se limitent à une croix pour les fermer. Il faudra inévitablement passer par des extension pour y ajouter dess contrôles que je trouve indispensables. Je dois bien avouer que ça me gonfle sévère.
Les polices sont crades, floues et les thèmes de couleurs sont incomplets (cela va sans doute être corrigé d’ici la sortie définitive).
Les applications :
Comme je l’ai dit plus haut pas mal d’applications de base sont suffisantes pour un usage « très » commun mais clairement trop light pour un usage plus complet. Surtout si on les compare à d’autres solutions logicielles plus abouties.
L’autre mauvais point au niveau des applications est le choix trop limité
Il n’y a pas d’éditeur audio, vidéo et d’images qui tiennent la route et l’utilisateur qui arrive sur Ubuntu Gnome Remix va sans aucun doute devoir commencer par compléter sa logithèque.
Même si le choix des applications a du être fait pour des raisons « jugées valables par les développeurs » (avoir du 100% Gnome), je ne peux m’empêcher de trouver dommage de ne pas voir apparaître certaines applications alors que la limite des 700 mo a été largement franchie. 
L’image faisant déjà 800 mo, la moyenne des clés USB et des DVD avoisinant les 4 gigas, c’est un peu con de ne pas profiter de ce potentiel d’espace pour y intégrer des softs comme Chromium, Firefox, Thunderird, Libre Office, The Gimp etc …
Les plus : 
Globalement Gnome Shell apporte une nouvelle manière d’appréhender le desktop. Celle-ci plaira ou ne plaira pas mais si je devais la comparer à Unity, je la trouve beaucoup plus cohérente (ça n’est que mon avis)
Passé un petit temps d’adaptation on s’y fait très bien et on a vite du mal à passer sur autre chose.
Cet environnement a un charme qui fera vite oublier ces défauts (ce que n’a pas réussi à faire Unity pour moi).
Il est fluide, cohérent, ergonomique et malgré quelques imperfections il a la particularité de savoir se faire oublier très vite. Au bout d’un moment on travail dessus instinctivement, sans plus vraiment y faire attention.  
Je dois bien avouer et ce en toute objectivité, que j’ai rarement ressentit un tel confort sur un desktop.
C’est coquet, simple, rapide et cossu.
Conclusion :
Tout n’est pas parfait et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’arriver à un environnement qui atteigne l’aura de Gnome 2. Rien ne dit à l’heure actuelle qu’ils y parviendront …
Je pense néanmoins que si ils s’accrochent, Gnome peut reprendre du poil de la bête et se tailler une belle place.
L’avenir nous le dira …
En tout cas je vous conseil de l’essayer, ça vaut le coup et ça ne mange pas de pain.
Moo !!!

5 Responses

  1. noireaude la-vache-libre.com 17 septembre 2012 / 20 h 40 min

    Merci Felix, ça remet la niak un commentaire comme ça, même si je ne le mérite qu’à peine hein. Je ne fais pas grand chose au final ;)

  2. fefe 17 septembre 2012 / 20 h 12 min

    je te remercie pour ce blog ou tu nous comble de bonheur. merci, merci, merci. felix

  3. noireaude la-vache-libre.com 15 septembre 2012 / 22 h 24 min

    @ SuDnl

    Bon un grand merci pour ton commentaire SuDul, grâce à toi j’ai pu (avec l’aide de mr Caïus et de Mr A. isoler le souci). Avast et Gdata interprétaient le gadget des commentaires récents comme un malware (faux positif sans doute).

    Dsl d’avoir du supprimer ton com le temps des test. Et encore une fois un gros gros merci.

  4. noireaude la-vache-libre.com 15 septembre 2012 / 20 h 45 min

    Je vais déjà supprimer ton com pour que le nom n’apparaisse plus et qu’il ne fausse pas le scan.

    N’hésites pas si tu as du nouveau.

Comments are closed.