Test | Live Voyager 12.04 LTS Xubuntu.

Plop les bovins.

Hier j’avais un mini coup de fatigue et je n’avais pas envie de faire grand chose, je me suis dit pourquoi ne pas tester une distribution histoire de passer le temps. Mon choix s’est porté sur Live Voyager 12.04 LTS, une distribution proposée par un Français (Rodofr) qui m’avait tapé dans l’oeil pour 2 raisons.
La première est qu’elle avait l’air jolie (je vous l’accorde c’est une raison moyennement valable), mais ce qui m’a surtout attiré c’est que le bel animal est une déclinaison de Xubuntu 12.04 LTS
Étant un inconditionnel de l’environnement XFCE je savais d’avance que j’avais toutes les chances de tester quelque chose qui allait me plaire et je n’ai pas été déçu…

On va commencer par une présentation « technique » du bel animal.
Live Voyager 12.04 LTS n’est pas une distribution « Fork » à proprement parler, il s’agit d’une personnalisation complète de Xubuntu avec un visuel complètement repensé et quelques scripts de gestion intégrés. 
Le système reste donc basé sur les dépôts officiels et bénéficie d’un support LTS de 5 ans, chouette.
Ceux qui utilisent déjà Xubuntu ou Xfce ne seront donc pas dépaysés, ils y retrouveront des applications qu’ils connaissent déjà bien dont entre autre :

Minitubes, Pitivi, Screenlets, Darktable, Clémentine, RadioTray, Vlc, Jupiter, Cheese, Pulse audio Equalizer, Dejà Dup, Grub Customizer, Bleachbit, Pare-Feu, Hotot, Thunderbird, Firefox, Pidgin, Abiword, Gnumeric, Gthumb, Synapse, Tilda, Reparateur de Boot , désinstalleur système etc …

Ce qui la différencie des autres en revanche, c’est que cette distribution base sa personnalisation sur Awn (un dock interactif), couplé pour la première fois à Conky (qui dispose de 21 gestionnaires intégrés) et le tout, facilement paramétrable. 
NB: Conky est constitué d’un ensemble de scripts qui permettent d’afficher des informations sur vos écrans, utilisation CPU, ram, HDD, réseaux, vos flux RSS et plein d’autres choses plus ou moins utiles.
Installation :
Je vais lâchement passer les étapes d’installation dont il n’y a pas grand chose à dire au final. 
L’installeur est celui d’Ubuntu que vous avez déjà installé maintes et maintes fois. Du moins la plus part de ceux qui lisent ce blog. Il n’y a donc rien de particulier à signaler de ce côté là, vous installez une (X)Ubuntu …
Les choses prennent une tournure particulière quand vous arrivez sur votre Desktop en revanche, c’est une grosse claque. Vous débarquez sur un bureau sobre avec un joli doc (Awn) en bas de l’écran et le panel classique sur le haut de l’écran.
Le premier truc que je me suis dit c’est que la personne qui a fait ça, a du goût et le sens de la sobriété. 
On est un peu comme dans une pièce toute propre et bien rangée où on aurait un peu peur de mettre du désordre :)
Après avoir un peu fouiné dans le menu des applications je vois que tout y est et comme je suis un peu septique, je vérifie tout de suite si la personnalisation ne se paie pas « trop cher » en terme de performances.
On ne va pas chipoter sur les chiffres et on va dire qu’après avoir effectué les mises à jour la bête tourne au repos à environ 300 Mo de ram. C’est tout à fait raisonnable et cela permet de la faire tourner sur un bon nombre de machines. 
NB : Cette performance peut être encore améliorée si vous n’utilisez pas les outils de recherche et d’indexation « synapse » et « zeitgeist ». Il suffit de les décocher dans le menu (gestion / paramètres) d’XFCE.
Passons maintenant à la personnalisation visuelle. Comme je vous l’ai indiqué celle-ci repose sur Awn et Conky.
Awn est un doc vraiment sympa qui dispose d’un foule d’options le rendant totalement paramétrable. Il suffit de faire un clic droit dessus et de choisir « paramètres du dock »
Vous allez tomber sur un menu qui ressemble à ça :
Ce menu va vous permettre de gérer les points suivants.

Les thèmes du doc, avec plusieurs skins et types de barres disponibles.

Les préférences du doc, comportement, masquage intelligent, fondu, la taille de la barre et des icônes etc …

Le comportement des icônes, il y a plusieurs types d’animations disponibles pour ces dernières, rebonds, fondu etc …

L’ajout / suppression d’applications et d’applets dans le doc, ainsi que leur placement.

Il a également une petite option sympa via un applet présent par défaut (la flèche blanche qui pointe vers le bas, voir capture plus haut), qui lui permet d’effacer (momentanément) le menu des applications pour faire place à un menu affichant vos répertoires.

NB: Vous ne le voyez pas si vous n’avez pas cliqué pour agrandir la capture ci-dessous, mais il y a une petite icône orange à droite qui vous permet de refermer ce menu afin de faire réapparaître le menu des applications initial.

C’est vraiment bien fait.

Awn et son menu de personnalisation permettent vraiment de faire ce que l’on veut de son dock. Il est de mon point de vue bien loin devant le launcher d’Unity. Il n’y a pas photo c’est un dock, un vrai !!!

On continue le passage en revue de la personnalisation avec Conky :

Comme je l’ai dit dans la présentation, les scripts disponibles pour ce dernier sont au nombre de 21. Il peuvent êtres chargés momentanément à l’aide d’un petit menu graphique (simple et facile d’utilisation), ou lancés automatiquement à l’ouverture de session via le gestionnaire XCFE, comme le montre la capture suivante (il suffit de repérer le numéro du script pour savoir quoi cocher).

Il ne vous reste plus qu’à choisir le(s) vôtre(s), vous pourrez bien sûr en ajouter d’autres manuellement par la suite.

Voilà un peu a quoi ressemble la personnalisation de cette version un peu spéciale de Xubuntu grâce à Conky et à Awn. La seule chose que j’ai pu lui reprocher (si cela peut être un reproche), c’est que le dock rend en définitif l’utilisation du panel supérieur accessoire. Il se suffit à lui même.

J’ai réduit le panel et je n’y ai laissé dedans que quelques broutilles (les options de déconnexion et de notifications).

Cette distribution réserve encore quelques surprises que vous découvrez en fouinant un peu, vous y trouverez par exemples des scripts utiles dont 2 vraiment sympathiques.

Le premier permet d’effectuer un certain nombre de tâches d’administration :

Un reset des paramètres du dock.

La possibilité d’effectuer plusieurs types de backups et de restauration(s), système, XFCE, Firefox etc …

Supprimer les anciennes sessions Xubuntu.

Et bien d’autres choses encore …

Le deuxième permet d’effectuer un certain nombre de petits tests de sécurité sur votre machine, information ip, info sur les ports ouverts, test de connexion, chrootkit …

Il est disponible dans le menu XFCE que l’on peut afficher avec le clic droit.

Ces deux scripts sont bien pratiques même si beaucoup d’entre nous leur préféreront la ligne de commande ou l’édition de fichier.

Il y a pas mal d’autres choses sympa dans cette distribution.

Un Firefox configuré aux petits oignons qui contient par défaut un bon nombre d’addons, une option de contrôle parental et un gestionnaire de start pages. Des thèmes à gogo et tout ce qui a fait le succès d’XFCE et d’Ubuntu (en terme de facilité d’utilisation).

Je pourrais toutes vous les énumérer mais je pense que le mieux est encore de la tester par vous même à l’aide d’un live USB et de vous laisser fouiner dedans.

Cette version revisitée de Xubuntu est une belle, très belle initiative qui peut largement convenir à tout ceux que Unity et Gnome Shell ont déçus, mais pas que … Elle s’adresse aussi à ceux qui utilisent XFCE depuis longtemps ou à ceux qui ont décidé de migrer sur d’autres variantes telles que Linux Mint et qui ne sont pas totalement satisfaits de Mate ou Cinnamon.

Le fait qu’elle soit basée sur (X)ubuntu est un gage de sécurité. Vous bénéficiez d’un bon support en terme de maintenance (celui d’Ubuntu) et vous trouverez les réponses aux problèmes que vous pourriez rencontrer auprès de la communauté des forums (X)ubuntu.

Ce sera donc certes un dépaysement, mais pas une aventure sans filet.

De mon côté la belle va sans doute devenir ma distribution de production (je vous écris depuis celle-ci d’ailleurs).

Si vous voulez l’essayer je vous laisse le lien du site officiel où vous trouverez toutes les informations qu’il vous faut et les liens de téléchargement.

À tester d’urgence, amusez vous bien.

Moo !!!

Ps: Il y a certainement encore quelques Phautes d’orthographage ici ou là. J’ai déjà relu dix fois, je n’en peux plus !!!

Je vérifierais à nouveau à froid cette nuit, en attendant mettez des lunettes « anti-fautes- qui-piquent-les-yeux » hi hi …


7 Responses

  1. Anonymous 7 février 2013 / 12 h 03 min

    je confirme très bonne version xfce,avec du bon gout et de l’audace.

  2. Anonymous 22 octobre 2012 / 15 h 24 min

    Bonjour,
    Je suis sur Voyager depuis 1mois1/2 et je trouve cette version linux (xfce) excellente, j’ai mis en pause ubuntu que j’aime tout de même beaucoup…

  3. Noireaude 3 juillet 2012 / 20 h 41 min

    Voyager est en effet une excellente distribution, je la préfère à Mint également. Essentiellement à cause d’Xfce ;)

  4. Kyriel 3 juillet 2012 / 9 h 02 min

    Bonjour a vous,

    Etant un inconditionnel de Mint sous toutes ses formes, j’ai essayé hier Voyager et je n’ai pas été déçu.
    Merci a toi pour ce test qui m’a permis de découvrir une autre facette de Xubuntu.

    Bonne continuation.

  5. Noireaude 28 mai 2012 / 20 h 28 min

    Charles : Je suis d’avis que la Communauté d’utilisateur
    de ce ‘Remake’ va continuer à s’agrandir.

    Noireaude : Je n’en doute pas non plus ;)

    Cordialement.

  6. Charles 28 mai 2012 / 20 h 12 min

    Bonjour !

    Merci pour ce test qui va en aider plus d’uns.
    Je suis de votre avis : Voyager Live est un bon
    remake de Xubuntu. On voit de prime abord
    combien Rodofr y a mis du sien pour nous sortir
    un bon cru. Qui d’ailleurs ne cesse de séduire
    de plus en plus d’utilisateur de GNU/Linux et
    autres Ubunteros.

    Je suis d’avis que la Communauté d’utilisateur
    de ce ‘Remake’ va continuer à s’agrandir.

    Quant à moi, je préfère de loin Voyager Live
    qu’à LinuxMint.

    Merci encore pour votre avis sur ce ‘Remake’
    de Xubuntu. Merci encore à RodoFr.
    Puisse-t-il avoir un bon retour de tout le
    travail qu’il est en train d’abattre.

    Bonne continuation à vous aussi !

    Salutations cordiales,

    Charles NSALAMBI

Comments are closed.