QRencode – Créez des QR codes depuis votre terminal sous GNU/Linux

lavachelibre.png_001

Les QR codes (Quick Response) ont fait leur apparition depuis un certain temps et sont pour ceux qui ne le sauraient pas encore, des code-barres à deux dimensions. Ceux-ci permettent d’emmagasiner du texte dans une image, constituée d’éléments noirs disposés sur un fond blanc. Après avoir été scannées et décodées, celles-ci peuvent déclencher diverses actions : navigation internet, envoi de mail, appel téléphonique, envois de SMS et j’en passe… Si les QR codes se démarquent des code-barres traditionnels, c’est avant tout parce qu’ils permettent d’embarquer plus de données. L’autre avantage des QR Codes réside dans le fait qu’ils peuvent être lus grâce à pas mal d’applications et sur un grand nombre de terminaux différents. À commencer par nos Smartphones. Si ça vous tente nous allons voir comment créer et lire des QR codes sous GNU/Linux et ce depuis notre terminal. Lire la suite

Glances 2.1 bientôt dans les bacs – Les testeurs sont les bienvenus

lavachelibre@lavachelibre:~_012

Glances est un logiciel de monitoring système développé en Python et publié sous licence LGP, dont je vous ai déjà parlé dans ce billet et qui en gros fonctionne un peu comme htop. Il permet de suivre en temps réel l’activité de sa machine et d’afficher diverses informations dans votre terminal, concernant entre autres vos CPU, votre RAM, les disques durs, le réseau et bien d’autres choses encore. Le tout avec élégance et un joli code couleurs. Glances va bientôt franchir un cap et nous être livré en version 2.1, embarquant un grand nombre d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités. Si ça vous tente la branche de développement a d’ores et déjà été figée en RC et vous pouvez vous rendre utile en testant la bête et en rapportant les bugs éventuels.  La team a en effet besoin de testeurs, afin d’éprouver cette nouvelle version de Glances sur un maximum d’architectures différentes. Lire la suite

Tmux – Un multiplexeur de terminal original, qui roxe du poney

tmux

Si vous aimez tester des applications un peu spéciales et que vous ne connaissez pas encore Tmux, vous devriez y jeter un œil et pourquoi pas, l’essayer. Il s’agit d’un multiplexeur permettant d’utiliser plusieurs terminaux dans une fenêtre unique et (ou) d’ouvrir une session sur un terminal distant via ssh par exemple. Il dispose de fonctions permettant entre autres de spliter horizontalement ou verticalement les fenêtres, de les redimensionner en conservant le bon ratio, il dispose d’une barre de statut personnalisable et comme le montre l’image d’illustration, il permet d’afficher l’heure avec classe. Ce qui rend ce terminal original comparé aux autres, c’est que l’accès aux différentes fonctions devra se faire à l’aide de raccourcis clavier, qu’il vous faudra bien entendu mémoriser pour profiter pleinement de la bête. Lire la suite

Moon Buggy – Un jeu inutile mais indispensable pour votre terminal

lavachelibre@lavachelibre:~_007

Alors comme vous le savez sans doute j’ai un petit faible pour les choses inutiles mais indispensables, à plus forte raison quand celles-ci tournent dans un terminal. Alors après vous avoir parlé de nSnake et de Yetris, voici Moon Buggy, un petit jeu parfait pour compléter votre trousse à glandouille et faire baisser votre rendement au bureau. Lire la suite

Installer LGOGDownloader – Un client GOG en CLI pour GNU/Linux (Debian, Ubuntu, Arch Linux, Manjaro)

lgogdownload_login

Si vous aimez bien les jeux un peu vieillots, il y a de grandes chances pour que vous connaissiez GOG.com, un site disposant d’un catalogue assez fourni en la matière et qui en plus, propose des titres pour GNU/Linux via les sources ou des binaires précompilés. Le seul hic c’est que contrairement à Windows ou Mac OS X, les plateformes GNU/Linux ne disposaient pas encore de client dédié pour la gestion des téléchargements. C’est désormais chose faite grâce à LGOGDownloader, un petit utilitaire sympa qui en prime, s’utilise en ligne de commande. Si ça vous tente nous allons voir comment ça marche et surtout, comment procéder à son installation. Lire la suite

iotop – Un équivalent de top dédié aux accès disques

iotop

Il peut arriver que votre système subisse des ralentissements et dans bien des cas la première chose que nous faisons sous GNU/Linux, c’est d’ouvrir un terminal et d’entrer la commande top pour identifier un processus gourmand, ou pour jeter un œil sur l’utilisation du CPU et de la RAM. Bien souvent cela suffit, mais si ce n’est pas le cas il faut fouiner plus en avant et éventuellement jeter un œil au accès disques. Un processus peut en effet matraquer le disque dur en requêtes inutiles et provoquer le ralentissement de votre système. Si vous penchez pour cette éventualité iotop est votre ami et peut vous aider à identifier le malfrat. Lire la suite

Yetris – Un Tetris dans votre terminal sous GNU/Linux

yetris_1

La journée a été rude et malgré un nombre de news intéressantes assez élevé, la flemme m’étreint et je n’ai pas envie d’écrire grand-chose. J’avais quand même gardé un billet (trouvé chez le copain Fred) sous le pis pour un soir comme celui-ci, qui comme son titre l’indique a pour but de vous présenter Yetris, un Tetris utilisable dans votre terminal. C’est le genre de truc qu’il faut toujours avoir sous la patte pour glandouiller geekouiller au bureau, dans la mesure où c’est plus discret que de traîner devant la machine à café. Alors si ça vous branche nous allons voir comment ça marche. Lire la suite

Gcalcli – Gérez Google Calendar en ligne de commande

lavachelibre@lavachelibre:~_002

Même si les produits Google ont souvent mauvaise presse, nous sommes nombreux à les utiliser au quotidien. J’ai moi-même un gros faible pour Gmail, dont je suis complètement accroc. Google Calendar est un service Google que je n’utilise pas, mais si vous avez opté pour celui-ci vous aimerez peut-être Gcalcli. Pour faire court il s’agit d’un outil assez sympa, conçu dans le but de vous permettre de gérer Google Calendar en ligne de commande, depuis votre terminal bien aimé. Vous pourrez entre autres consulter votre agenda journalier ou mensuel, ajouter, modifier ou supprimer des événements, utiliser le service d’URL courtes de Google et bien d’autres choses encore. C’est assez fun et si ça vous tente, nous allons voir comment faire pour en profiter sous Ubuntu, Arch Linux et Manjaro. Lire la suite