Hedgewars – Un jeu de stratégie au tour par tour, peuplé de hérissons roses complètement barges

Hedgewars_002

Nous vous avons parlé il y a peu de temps de Battle For Wesnoth dans ce billet, qui pour ceux qui ne le savent pas est un jeu de stratégie au tour par tour. Si vous avez aimé ce style de jeu, je ne peux que vous conseiller de tester Hedgewars. Il s’agit également d’un jeu de stratégie au tour par tour, mais dont l’univers est totalement différent. Exit le côté médiéval et place à une armée de hérissons roses complètement barges, armés jusque aux dents. Lire la suite

Peg-E, Pegs et Peg Solitaire – L’attirail du parfait glandeur de bureau

Peg Solitaire_010

Comme pas mal d’entre vous le savent déjà glander au bureau ne s’improvise pas et comme toutes les disciplines, la première chose à faire est de se procurer le matos adéquate. Outre le Mug de café, un bon siège et les coussins de maintien anti tendinites pour les poignets, le choix du jeu (ou des jeux) est important. Si vous avez la chance de tourner sous GNU/Linux et que votre truc c’est le solitaire, voici trois jeux à garder sous la patte pour vos séances de glandouille du Vendredi. Lire la suite

Battle for Wesnoth – Un jeu de plateau médiéval au tour par tour pour GNU/Linux, Windows et Mac OS X

Page d'accueil

Battle for Wesnoth remet au goût du jour et à l’ère du numérique les jeux de plateau au tour par tour, dont le but consiste en gros à tuer le chef ennemi. Pour cela votre propre chef peut recruter des unités afin de les envoyer au combat et chaque unité a plus ou moins de chance d’être touchée par l’adversaire, en fonction du terrain sur lequel elle évolue. Les elfes ont plus de chances d’éviter les coups dans la forêt par exemple et c’est un des points forts du jeu, dans la mesure où ceci fait appel à une certaine dose de hasard. Vous pourrez au choix effectuer les campagnes officielles, télécharger des contenus créés par des fans ou encore, créer des maps multijoueurs en local ou sur le réseau (en mode multijoueur). Vous l’avez compris je suppose, le jeu embarque un éditeur de map qui vous permettra de créer assez facilement votre propre terrain de jeu. Si la création d’une campagne complète vous intéresse, je vous renvoie vers le site de fadrienn. Lire la suite

Bon plan – Gagnez 2 Raspberry Pi et plein de trucs sympathiques sur Framboise314.fr

lots_concours_2014

Si vous avez de la mémoire vous vous souvenez certainement de ce concours, où je vous avais fait gagner un Raspberry Pi et un bouquin (À la découvert du Raspberry Pi). Le concours avait rencontré pas mal de succès dans la mesure où nous avions dépassé les 1000 commentaires grâce entre autres à François MOCQ, l’admin de framboise314.fr, qui l’avait relayé sur son site. Pour ceux qui ne le savent pas encore il s’agit d’un blog dont la thématique est dédiée à tout ce qui tourne autour du Raspberry Pi et de mon point de vue c’est une des grandes références francophones en la matière. Je vous conseille vraiment de l’ajouter à vos marques pages si vous êtes fan de Framboise.

À notre tour de relayer l’info pour vous parler d’un jeu de Noël qui vient de démarrer sur framboise134.fr et qui va sans doute faire baver sévère les fans de Raspberry Pi. Lire la suite

Robocode – Un jeux intéressant pour les gamers et les programmeurs Java

Robocode: Turn 215, Round 1 of 10, 18 TPS, 19 FPS, Used mem: 51 of 455 MB_006

Si vous aimez bien jouer et programmer, Robocode est un jeu éducatif assez intéressant qui va sans doute vous plaire. Placé sous licence libre et distribué gratuitement par IBM, Robocode a pour principe de vous permettre de concevoir des batailles de tanks miniatures à partir de modèles préconfigurés, ou programmés par vos propres soins. Une fois que la bataille est lancée les tanks (ou les bots si vous préférez) s’affrontent automatiquement, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Outre le combat pur et dur, l’intérêt de Robocode réside dans l’étude du comportement des différentes machines (cadence de tir, mouvement des tourelles, vitesse de déplacement, trajectoires, etc), que vous allez pouvoir améliorer à l’aide d’un éditeur/compilateur intégré et de quelques connaissances en Java. En gros si vous voulez améliorer ou mettre en pratique les connaissances que vous avez dans ce langage et tâter de l’intelligence artificielle, ce jeu est un bon moyen de le faire. Lire la suite

Le 2048 et ses variantes

Preview2

Pour mon premier billet dans l’étable je vais parler d’un sujet qui a déjà été largement ratissé sur ce blog, à savoir le 2048 (je vais me faire maudire par tous ceux qui avaient réussi à décrocher ). Vous pouvez en effet en retrouver quelques traces ici ou , mais cependant je pense que l’essentiel a été oublié. Pour ma part le meilleur de 2048 c’est le site get2048.com, où il va vous être possible d’y retrouver le jeu officiel bien entendu, ainsi qu’un certain nombre de variantes dont certaines sont plutôt surprenantes. Lire la suite

En bref – Stunt Rally 2.5 disponible

1ac3

Stunt Rally est un jeu de course automobile open source très populaire sous GNU/Linux, qui s’appuie sur les moteurs de rendu graphique OGRE et VDrift pour offrir aux utilisateurs une expérience de jeu très réaliste. Il propose entre autres un mode multi-joueurs allant de 2 à 4 joueurs, un grand nombre de véhicules (dont une Batmobile) et des décors somptueux, mis en avant par des graphismes d’excellente qualité. En gros si vous tournez sous GNU/Linux et que vous aimez les jeux de bagnole, Stunt Rally est celui qu’il vous faut. La version 2.5 de Stunt Rally a été publiée récemment, embarquant diverses améliorations, quelques corrections de bugs et quelques nouveautés. Lire la suite

OpenRA – Un moteur de jeux RTS Libre et gratuit pour GNU/Linux, Windows et Mac OS X

OpenRA_011

Après vous avoir parlé de Higan récemment, nous allons rester dans le domaine du jeu pour parler d’OpenRA, un moteur de jeux RTS libre et gratuit conçu dans le but de recréer des titres tels que Command & Conquer (Tiberian Dawn), C & C Red Alert et Dune 2000. Il ne s’agit pas à proprement parler de « copies parfaites », mais grâce à une bonne dose de rétroingénierie et à l’utilisation de .NET, Mono et OpenGL, le gameplay est là et on s’y croirait presque.

Comme pour tous ces types de jeux le but est d’explorer le terrain, de collecter des ressources, de les exploiter, de construire des bâtiments de générer des troupes, pour se développer plus vite que son ou ses adversaire(s) afin d’être en mesure de se défendre ou mieux encore, de leur coller une rouste. OpenRA se joue principalement en ligne, mais depuis peu des modes solo (escarmouche ou mission) sont apparus et permettent aux utilisateurs de jouer contre un bot. C’est fun, c’est multiplateformes et en gros ça roxe du poney. Lire la suite