Manjaro 0.8.5.2 – Mise à jour des versions communautaires KDE, Cinnamon et Mate

wallpaper-2605535

Plop les bovins,

La team Manjaro vient d’annoncer la mise à jour de 3 versions communautaires (KDE, Cinnamon et Mate), en version 0.8.5.2. Les différents environnements de bureaux on été livrés avec leur lot de paquets mis à jour ainsi que diverses améliorations et corrections de bugs. Nous retrouverons respectivement la version 4.10.2 de KDE SC, la version 1.7.2 de Cinnamon et Mate en version 1.6.

KDE SC 4.10.2 embarque entre-autres Razor-Qt 0.5.2, Lanzelot et Homerun, préconfigurés dans le but d’obtenir une expérience utilisateur optimale. On notera également que l’interface de Razor-QT a été revue afin d’être mieux intégré dans l’environnement de bureau, le déploiement d’une centaine de corrections de bugs détectés dans les versions précédentes, des améliorations relatives à la gestion des renseignements personnels dans Kontact, au gestionnaire de fenêtres KWin et une certain nombre de mises à jour pour différentes applications.

Vous pouvez consulter le tracker KDE pour prendre connaissance de la liste complète des changements.

Lire la suite

Publication de Cinnamon 1.8.2

Plop les bovins,

L’équipe de développement de Cinnamon a récemment publié une première mise à jour pour la branche 1.8.x de leur environnement de bureau, que nous retrouverons par défaut dans Linux Mint 15 (Olivia) d’ici quelques semaines.

Avec l’arrivée de Cinnamon 1.8.x, la team Linux Mint a introduit plusieurs nouvelles fonctionnalités dont les desklets, des widgets pouvant être ajoutés sur le bureau, le nouveau centre de contrôle et de gestion des paramètres système, de nouveaux outils de gestion et bien d’autres choses encore, dont nous parlions il y a peu de temps dans ce billet.

Cinnamon 1.8.2 n’apporte pas de nouvelles fonctionnalités à proprement parler, mais corrige un certain nombre de bugs détectés par les utilisateurs et les développeurs dans la version stable 1.8 du bel animal. Lire la suite

Publication de Cinnamon 1.8 – Rapide tour d’horizon du bel animal

Cinnamon-18

Plop les bovins,

Clement Lefebvre (Clem) a annoncé récemment la sortie de la nouvelle version de Cinnamon 1.8, que nous retrouverons dans Linux Mint 15 Olivia. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas parlé de la bête et cette annonce était donc l’occasion de s’arrêter un peu sur Cinnamon, afin de voir ce qui nous attends.

Alors on va annoncer la couleur tout de suite, cette version 1.8 de Cinnamon ne va pas embarquer de nouveautés révolutionnaires, mais elle constitue surtout une version de stabilisation et de renforcement des acquis. Ce qui n’est pas rien et qui n’est pas plus mal. L’environnement de bureau a en effet gagné en stabilité et en réactivité grâce entre-autres à la correction de plus de 1000 bugs.

Lire la suite

Cinnamon 1.7.1 disponible sur Ubuntu et Archlinux (grands cascadeurs seulement)

Les développeurs de Cinnamon viennent de publier  la nouvelle version 1.7.1 du bel animal et de Muffin.

Ces versions intègrent déjà certaines des caractéristiques que nous pourrons retrouver dans la version 1.8 de Cinnamon et de Muffin, qui seront présents dans Linux Mint 15 (Olivia).

Cette nouvelle version de Cinnamon bénéficie de nombreuses corrections de bugs, qui améliorent entre autres le menu désormais plus rapide. La recherche a également été revue et corrigée et ses performances s’en trouvent elles aussi améliorées. Beaucoup d’autres améliorations sont à relever mais elles seront sans doute moins visibles, car situées sous le capot.

On notera que le développement de Gnome 3.8 concernne de très près cette version de Cinnamon, car outre le fait que le bel animal s’appuie fondamentalement sur ce dernier, la version 1.8 de Cinnamon devrait voir arriver le centre de contrôle de Gnome comme seul et unique outil de gestion pour les paramètres système.

En ce qui concerne le nouveau service visant à faciliter l’installation des extensions, des applets, des thèmes et des desklets via un portail dédié, rien n’est encore sûr. Bien que non confirmée, l’idée de passer par le nouveau centre de contrôle de Cinnamon pour gérer leur mises à jour, fait partie des bruits de couloir.

Ce nouveau service n’est d’ailleurs pas encore activé dans la version 1.7.1.

Alors portail ou pas portail ?

Pour le moment on ne sait pas encore et je n’ai pas vraiment été fouiner plus loin pour en savoir plus. Si vous avez des infos à ce sujet,  n’hésitez pas à nous en faire part.

Bien que l’annonce ne soit pas encore officielle à l’heure ou j’écris ces lignes, il est apparemment déjà possible d’installer la bête sur Ubuntu et Archlinux.

NB : Inutile de préciser que je vous recommande la plus grande prudence si vous voulez essayer cette nouvelle version de Cinnamon. Ne l’installez pas en production si vous n’êtes pas un grand cascadeur, préférez une Vbox ou un live USB.

Si vous êtes prêts, entrez le PPA suivant et ces quelques lignes dans votre terminal pour installer (à vos risques et périls) Cinnamon 1.7.1 sur Ubuntu :

sudo add-apt-repository ppa:gwendal-lebihan-dev/cinnamon-nightly
sudo apt-get update
sudo apt-get install cinnamon

Pour Archlinux entrez ceci pour installer Cinnamon 1.7.1 :

sudo pacman -Sy cinnamon

Et cette ligne si le gestionnaire de fichiers Nemo vous tente :

sudo pacman -Sy nemo

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source

Archlinux | Cinnamon – Ajout d’un référentiel "Arch" officiel, pour l’installation de Cinnamon.

Article soumis et rédigé par Noireaude

Plop les bovins !!!

Dans un précédent billet on expliquait comment installer Cinnammon sur Archlinux, en utilisant les référentiels Cinnarch.

Cinnamon est un environnement de bureau développée par Lefebvre Clement et présent par défaut dans Linux Mint. Il s’agit un fork de Gnome Shell, ayant pour but de fournir une expérience utilisateur similaire à celle de Gnome 2, avec un certain nombre de caractéristiques de GS.

Cinnamon a été intégré dans les dépôts officiels d’Archlinux et peut désormais être utilisé sans devoir passer par des dépôts tiers.

Si vous êtes un « Archer » et que Cinnamon vous tente, il suffit donc d’entrer ces quelques lignes dans votre terminal, pour profiter du bel animal sur votre distribution préférée.

Installer Cinnamon sur Archlinux :

sudo pacman -Syu cinnamon

Installer le gestionnaire de fichier (Nemo) :

sudo pacman -Sy nemo

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source, image

Linux Mint 15 Olivia – Feuille de route (GIT).

Article soumis et rédigé par Noireaude

Plop les bovins !!!

La team Linux Mint a récemment publié sa propre page GIT pour le suivi du développement de Linux Mint 15 (Olivia), qui sera la prochaine version de leur distribution. Même si les changements annoncés sont susceptibles de changer et donc à prendre « au conditionnel », on va s’aventurer à souligner les points suivants.

Linux Mint 15 Olivia sera basée sur Ubuntu 13.04 et sera publiée avec Cinnamon 1.8 comme environnement de bureau par défaut. On disposera également de versions Mate, KDE et Xfce.

Cinnamon 1.8 : Introduction des nouveaux desklets. Il s’agit de widgets vous permettant d’ajouter et d’afficher des informations et des fonctionnalités à votre bureau.

Cinnamon 1.8 : Gnome Control Center sera intégré à Cinnamon comme seul gestionnaire de paramètres système.

Cinnamon 1.8 : Cinnamon 1.8 offrira la possibilité de rechercher, d’installer, de supprimer, de mettre à jour, des thèmes, des applets et des desklets à distance, depuis son nouveau portail dédié.

Cinnamon 1.8 : Ajout du support de la webcam dans screensaver, intégration du gestionnaire d’affichage et du support des plugins pour xscreensaver.

Cinnamon 1.8 : Les développeurs travaillent également sur une version de repli 2D de Cinnamon, nécessitant moins de ressources. La possibilité d’utiliser OpenBox comme gestionnaire de fenêtres, en place et lieu de Muffin est également évoquée.

MintMenu : L’amélioration de MintMenu devrait offrir une option de recherche externe (vers le Web), depuis la barre de recherche.

Applets et Desklets : On notera l’apparition de 2 nouveaux appelts par défaut, un notificateur de courrier électronique et un lecteur de flux RSS. Ainsi que l’apparition de 3 nouveaux desklets, un système de surveillance (monitoring), un cadre photo et un horloge analogique et (ou) numérique.

Nemo : De nouvelles options devraient être intégrées dans le menu de Nemo, pour le déplacement et la copie des fichiers/dossiers.

Nemo : Ajout d’un nouveau mode d’aperçu pour la prévisualisation des fichiers et des dossiers.

Nemo : Ajout de mintDisks pour la gestion des périphériques internes/externes.

Les nouveautés pour cette nouvelle version de LinuxMint sont nombreuses et promettent d’être plutôt sympathiques. Si vous voulez en savoir plus et garder la feuille de route à l’œil, vous la trouverez sur cette page.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source, image

Cinnamon 1.8 – Ouverture d’un portail dédié au nouveaux widgets.

Plop les bovins !!!

Cinnamon 1.8 est la version par défaut que retrouveront les utilisateurs de Linux Mint 15 (qui devrait être publiée au courant du mois d’Avril), comme environnement par défaut.

Les développeurs de Linux Mint ont récemment introduit une nouvelle section « desklets », qui a pour but d’apporter de nouveaux widgets sur Cinnamon. Il sont assez semblables aux plasmoïdes que vous pouvez déjà retrouver sur KDE.

Il vous sera ainsi possible d’agrémenter Cinnamon d’une horloge, d’infos météo, d’informations système, de vos réseaux sociaux, et de sans doute de bien plus de choses encore. Le nouveau portail dédié à ces gadgets est dors et déjà en ligne et contient déjà 5 widgets. Ce n’est pas beaucoup mais il devrait très vite se remplir.

Il n’est encore pas encore possible de les installer à la manière des extensions de Gnome ou via le centre de gestion des paramètres, mais cela ne devrait pas tarder.

En attendant, si vous voulez déjà en profiter et essayer un widget, pour voir ce que ça donne, vous pouvez les télécharger et les installer en les plaçant dans le répertoire ~/.local/share/cinnamon/desklets (créez le si il n’existe pas). Vous pouvez les trouver sur cette page.

Si vous êtes encore plus courageux, vous pouvez installer Cinnamon 1.8 et retrouver cette nouvelle option dans le gestionnaire des paramètres système (cela ne vous dispense pas bien entendu de devoir les télécharger au préalable).

Vous pouvez installer Cinnamon 1.8 en utilisant les dépôt instables via le PPA suivant, à l’aide de ces quelques lignes commande :

NB : Je vous déconseille fortement de le faire sur votre machine de production, ou alors à vos risques et périls.

sudo add-apt-repository ppa:gwendal-lebihan-dev/cinnamon-nightly

sudo apt-get update

sudo apt-get install cinnamon nemo

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source + image

Fedora 19 pourrait bien embarquer Cinnamon comme environnement par défaut – [Chonchon inside]

Article soumis et rédigé par Noireaude en colère !!!

Plop les bovins !!!

On l’a appris hier la version 19 de Fedora (schrodinger’s cat), pourrait bien embarquer par défaut l’environnement de bureau Cinnamon. Les propos et la décision d’Eric Shmith, même si ils peuvent en partie se comprendre « sur le fond », sont quand même assez étranges et flous de mon point de vue.

Je vous ai fait une traduction de la discussion officielle :

Features
Revision as of 01:54, 24 January 2013 by Brouhaha (Talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Cinnamon as Default Desktop

L’interface Gnome 3 est sensiblement différente des interfaces de bureau traditionnelles, qu’on peut voir sous Linux et Windows. S’il est bon qu’il y ait des recherches sur de nouveaux concepts d’interface utilisateur, de nombreux utilisateurs préfèrent l’interface traditionnelle à laquelle ils sont habitués.

Malheureusement, il est difficile, voire impossible, d’évaluer la fraction des d’utilisateurs préfèrant Gnome Shell à une interface plus traditionnelle. Je n’essaie pas de commencer (ou de continuer) une guerre de flamme, donc je ne vais pas évoquer mes propres critiques de Gnome Shell ici. Mais j’observe qu’un certain nombre de personnes très médiatisés dans la communauté Linux, telles que Linus Torvalds et Alan Cox, ont publiquement annoncé qu’en raison de problèmes avec Gnome Shell, ils optent pour un bureau et / ou une distribution Linux différente.

Je soutiens la proposition selon laquelle il est plus facile pour un utilisateur de faire une nouvelle installation de Fedora en commençant avec un ordinateur de bureau traditionnel, et de passer ensuite sur Gnome Shell s’ils préfèrent, plutôt que de commencer avec Gnome Shell et passer à un bureau traditionnel ensuite.

Cinnamon fournit un bureau traditionnel tout en étant basé sur les derniers composants Gnome et GTK, il apparaît donc comme un meilleur candidat pour un ordinateur de bureau, que MATE qui est basée sur des composants plus anciens.

Eric Smith.

Ok, en gros on ne sait pas combien de gens aiment et utilisent Gnome Shell sur Fedora (limite on s’en fout), mais si Linus (qui fustige plus ou moins un autre desktop tous les 6 mois), ou d’autres personnes plus ou moins médiatisées changent, alors c’est qu’il faut changer aussi.

Le deuxième point qui me chagrine un peu est le fait que si trouver de nouveaux concepts est nécessaire selon Eric Smith, les habitudes ne doivent en revanche pas êtres bousculées. C’est génial mais ne prenons plus pas de risques hein.

C’est peu courageux de la part de Fedora de se ranger derrière l’avis d’un pelé et trois tondus (aussi célèbres soient-ils), pour changer de cap sans avoir sollicité l’avis de leur utilisateurs au préalable. Même si cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas derrière des arguments plus techniques.

C’est un peu dommage aussi dans le sens ou Fedora était une des distributions grand publique, ayant le mieux intégré Gnome-Shell depuis son lancement. Reste à voir ce que cela va donner, et même si cela n’empêche pas l’utilisation de Gome Shell, j’espère que les efforts d’intégration de ce desktop continueront sur la bonne voie.

Même si Cinnamon embarque généralement les dernières technologies « Gnome/GTK », ce n’est pas du tout la même expérience utilisateur que ce dernier, ni même celle d’un desktop traditionnel tel que XFCE.

Je le trouve globalement assez pauvre, décevant et de loin, pas à la hauteur d’une distribution telle que Fedora.

Cela dit ne nous enflammons pas (trop tard) et attendons d’en savoir plus…

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source