Raw Therapee – Un logiciel (un autre) de traitement d’images

La loi des séries frappe à nouveau dans l’étable et une fois de plus c’est d’un logiciel de traitement d’images dont je vais vous parler dans ce billet. J’avoue que j’ai quand même un peu hésité car vous allez le voir, il est assez similaire à d’autres solutions que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter ici. Raw Therapee, c’est son nom, est un logiciel de traitement d’images qui peut être apparenté à Darktable ou Photivo et qui comme son nom l’indique, est capable de traiter des images au format Raw. Il est également capable de gérer d’autres formats plus courants comme des .png ou .tiff. Au niveau des fonctionnalités Raw Therapee est assez complet et propose pas mal de choses. Vous pourrez bénéficier par exemple d’un aperçu sous forme d’histogramme, un outil pour agrandir, réduire ou faire pivoter vos images et la possibilité d’en modifier les données EXIF. Vous aurez également accès à un certain nombre de filtres vous permettant d’appliquer des effets, ou quelques corrections. Pour finir on relèvera une interface et une expérience utilisateur globalement assez similaire à ce que vous pouvez retrouver sur Darktable ou Photivo, mais ça je l’ai déjà dit.

Alors concrètement si vous me demandez ce qu’il a de plus (ou de moins) que les autres, je ne saurais pas vous répondre. D’après ce que j’ai vu il ne me semble pas aussi abouti que Darktable et peut-être un peu plus complet que Photivo. Il y a par contre 2 choses que j’ai bien aimé, à savoir sa rapidité et un manuel utilisateur disponible en Français. Le deuxième point est assez rare pour être souligné.

À vous de voir maintenant s’il peut vous convenir :)

Vous pouvez le tester sur Debian, Ubuntu et dérivés à l’aide du PPA suivant et de ces quelques lignes de commande :

Installer Raw Therapee sur Debian, Ubuntu et dérivés :

sudo add-apt-repository ppa:dhor/myway
sudo apt-get update
sudo apt-get install rawtherapee

Raw Therapee est également disponible sur Archlinux via AUR, ainsi que sur MS Windows et Mac OS X, grâce aux binaires que vous trouverez sur la page de téléchargement du site officiel.

Amusez-vous bien.

source


13 Responses

  1. Vintherine 27 janvier 2014 / 10 h 49 min

    Sur Archlinux rawtherapy n’est pas dans AUR mais dans community

  2. Baptiste Jerome 21 janvier 2014 / 13 h 38 min

    Toi tu vas finir par réconcilier Cyrille Borne avec les logiciels photo traitement de RAW ;)
    Pour l’autre sujet qu’évoque manu’, on est quasi tous d’accord, unissez vos forces !!!

    • noireaude 21 janvier 2014 / 18 h 14 min

      Je ne savais pas qu’il était fâché avec ce genre de softs :)

      • Baptiste Jerome 22 janvier 2014 / 10 h 00 min

        Il me semble qu’il est passé à AfterShot de CorelDraw, en gros toutes les solutions entièrement libres sont lentes. http://cyrille-borne.com/tag/aftershot-pro/page/2 (cela dit, ça date de 2012 !!!). Je cite Cyrille Borne « Bien… Je suis bien obligé de le reconnaître, je suis sidéré, oui, littéralement sidéré par AfterShot et sa rapidité d’exécution ». Maintenant croyant connaitre l’animal, il doit en secret tester tout ce que tu mets sur ton site ;)

        • noireaude 23 janvier 2014 / 16 h 47 min

          Hi hi, je ne le connais pas assez pour l’affirmer :)

          • Cyrille BORNE 23 janvier 2014 / 20 h 39 min

            il s’agit de Christophe Gallaire, photographe professionnel qui écrit sur mon blog : http://www.christophegallaire.org/photoblog/
            Faut toujours faire attention aux auteurs sur mon blog, nous sommes trois réguliers. La plupart du temps quand c’est très technique et que personne ne comprend rien c’est Cep, quand ça parle de photos ou que c’est écrit dans un français tellement haut de gamme qu’on comprend rien c’est Christophe, au final quand on comprend tout et que c’est très très très con et bien lourd y a de bonnes chances pour que ce soit moi. Je n’ai rien contre les logiciels photos, personnellement quand j’arrive à recadrer un truc avec the gimp je suis super fier de moi.

          • noireaude 24 janvier 2014 / 1 h 20 min

            J’ai bien fait de ne pas tirer de conclusions hâtives alors :)

  3. manu' 20 janvier 2014 / 19 h 14 min

    En logiciel de traitement de photo comme dans plein d’autres domaines, c’est l’éparpillement dans le monde des FLOSS. Ça semble systématique et ça en devient pathétique…

    Tous ces développeurs compétents ont-ils un problème pour unir leurs forces, leurs compétences autour d’un projet commun, capable de rivaliser concrètement avec les meilleurs concurrents propriétaires ?… Je pense à Lr, Capture One, DxO ou même AfterShot Pro ?

    Il y a pas mal de photographes, y compris des pros qui attendent une solution performante sur GNU/Linux, si si !!
    J’en fais partie. Mais une chose est sûre, je ne vais pas aller tâtonner du DT, du photivo ou du RT à chaque release : ni le courage, ni le temps à ça… Et pourtant, je ne demanderais pas mieux que de contribuer, même un poil, à ce qu’une solution libre/open source devienne une vraie alternative.

    En termes de développement logiciel, pourquoi des développeurs unis n’arriveraient-ils pas à refaire ce que d’autres ont fait et continuent de faire avec GIMP, pour prendre un exemple significatif ?

    • noireaude 20 janvier 2014 / 20 h 28 min

      Fred .B sort de ce corps !!!

      La question que tu tu soulèves est légitime et certains considèrent effectivement que l’éparpillement des ressources dans le monde du Libre est néfaste. Fred le dit à sa manière dans ce billet http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=10749

      Je suis assez d’accord avec ça même si c’est dur de se faire entendre quand on aborde le sujet. Pas évident de trancher entre la raison et une liberté (celle du Fork).

      • Cenwen 23 janvier 2014 / 15 h 01 min

        Une petite précision sur ce logiciel crée par un Hongrois et rendu à la communauté depuis peu, son dev principal n’ ayant plus assez de temps à lui consacrer . Il existait bien avant Darktable et Crosti.

        • noireaude 23 janvier 2014 / 16 h 48 min

          Merci Cenwen, je ne le savais pas et au moins ça remet les choses dans leur contexte. Nous allons devoir râler sur les billets Darkatble alors. Hi hi…

    • Tanouk 21 janvier 2014 / 10 h 22 min

      Je te conseille de contacter les développeurs pour leur soumettre tes idées et ta possible participation. C’est peut-être la meilleure chose à faire ?

      Cependant, je te trouve un peu dur avec ces logiciels. Ils fonctionnent très bien, il n’y a pas à « tâtonner » et un seul d’entre eux suffit pour la plupart des clichés. Il existe sinon des éditeurs plus complets, comme Gimp, Krita ou Mypaint qui ont tout de même des fonctionnalités très différentes. :)

Comments are closed.