Ranger – Un gestionnaire de fichiers simple mais efficace pour votre terminal

ranger-1

Parmi les nombreux éléments qui composent notre système d’exploitation, s’il en est un particulièrement important c’est sans aucun doute le gestionnaire de fichiers. Il y’en a de tous les styles et si nous utilisons majoritairement des gestionnaires de fichiers pourvus d’une interface graphique, utiliser son gestionnaire de fichiers au sein d’un terminal peut parfois s’avérer utile (voir indispensable). C’est un bon moyen d’économiser des ressources système sur une machine modeste par exemple. Nous en avons déjà présenté pas mal comme Gnome Commander ou Midnight Commander et bien entendu il en existe d’autres. Je vais vous présenter Ranger dans ce billet, qui possède quelques atouts sympathiques.

Contrairement à Gnome et Midnight Commander Ranger ne dispose que de fonctions basiques à la base, mais qui peuvent toutefois être agrémentées de divers outils comme Atool, File, Highlight etc. Cela dit nous ne nous attarderons pas sur ce point car cela demande déjà d’avoir acquis une bonne maîtrise du soft et des procédures d’édition permettant de mettre tout ça en place. Je vous laisserai donc vous débrouiller comme des grands avec ça. Dans le cas d’une utilisation basique il n’est de toute façon pas nécessaire d’en passer par là. Si vos besoins se limitent à de la navigation, à l’ouverture de fichiers et à quelques actions courantes les options de base vous seront largement suffisantes.

Installation :

Ranger est disponible dans la plus part des dépôts de vos distributions et peut être installé très facilement sur Ubuntu et dérivés, Archlinux ou Manjaro (pour ne citer que ces distributions), à l’aide des commandes suivantes.

Archlinux / Manjaro :

sudo pacman -S ranger

Ubuntu et dérivés :

sudo apt-get install ranger

Utilisation :

Au niveau de l’utilisation vous allez pouvoir constater que c’est vraiment très simple.

Il suffit de commencer en entrant ceci dans votre terminal;

ranger

et une fenêtre de ce style va apparaître.

ranger-2

Vous serez alors en mesure de naviguer dans vos répertoires à l’aide des flèches de contrôle de votre clavier ou à la souris, le tout en ayant à chaque instant la possibilité d’afficher l’aide via la touche « ? ».

ranger-3

L’ouverture des fichiers avec l’application lui étant associée par défaut se fait ensuite très simplement, via un double-clic ou par un appui sur la touche Enter de votre clavier. Vous avez bien entendu la possibilité de choisir une autre application en appuyant sur la touche « R », ce qui va ouvrir un champ de saisie où vous pourrez entrer le nom de l’application à utiliser (voir bord inférieur gauche) .

ranger-4

Et voilà notre fichier ouvert avec « Eog » pour cet exemple.

ranger-5

Bien entendu je vous ai un peu enfumé au début, en vous laissant supposer que vous ne serez (par défaut) en mesure de ne profiter que d’options de navigation et d’ouverture des fichiers. Mais vous vous en doutez Ranger est dans les faits bien plus complet qu’il n’y paraît. La capture ci-dessous va vous montrer qu’il cache quelques petites options gratinées qui vont vous permettre d’aller bien plus loin que ça.

  • Vous pouvez voir en haut à gauche l’option help « ? »
  • Qu’il est possible de lancer des commandes terminal externes « touche S » (en haut à droite)
  • En bas à gauche vous pouvez voir qu’il est possible de lancer une recherche via Find « touche F »
  • Et enfin en bas à droite, vous pouvez voir qu’il est possible de disposer d’encore plus d’options en entrant « -« 

ranger-6

Ranger dispose également d’options de gestion et d’édition, disponible via la touche « C » suivie de la touche « W » pour renommer un fichier par exemple. Vous serez également en mesure de copier, déplacer, supprimer, créer des dossiers, des fichiers et bien plus encore.

Je vais m’arrêter là en ce qui concerne la présentation du soft et je vais vous laisser le tester par vous-même. Personnellement j’ai bien aimé le tester et je l’ai trouvé plutôt sympa à utiliser.

Conclusion :

Ranger est un gestionnaire de fichiers vraiment sympa qui devrait convenir à pas mal de monde, ne serait-ce que pour son côté un peu Vim. Je ne le conseillerais pas pour autant aux débutants si ceux-ci veulent commencer à bosser rapidement, sans obligatoirement passer par une phase d’apprentissage (qui reste raisonnable quand même). Pour le reste c’est léger, rapide, ça fait sont taff et ça le fait bien. Donc si vous aimez ce genre de soft, n’hésitez pas à le tester.

La seule chose que vous risquez c’est de l’aimer (ou pas).

Mention spéciale :

Ce billet est un peu spécial et les plus observateurs d’entre vous l’auront peut-être remarqué, c’est le premier depuis que ce blog existe que je publie sous mon vrai nom. « Noireaude » pourrait (ce n’est pas encore sûr) disparaître petit à petit de la liste des auteurs et rester cantonné aux réseaux sociaux à notre #IRC.

Amusez-vous bien.

via – memo-linux.com


8 Responses

  1. Schrodinger`Cat 8 septembre 2013 / 15 h 19 min

    Merci :)

    • noireaude 8 septembre 2013 / 16 h 40 min

      De rien ;)

  2. Jean Fred De La hogue 6 septembre 2013 / 15 h 14 min

    Excellent !! je sens que je vais l’utiliser très souvent !!!

  3. KiwiiCorporation 5 septembre 2013 / 13 h 02 min

    Super, merci ! :)

  4. regish 5 septembre 2013 / 9 h 03 min

    Plop, enchanté M. Laurent Haeming ;). Sinon merci pour ce Ranger, j´aime bien la possibilité avec Terminator de pouvoir naviguer dans ses répertoires avec plus de deux fenêtres.

    • noireaude 5 septembre 2013 / 9 h 59 min

      Terminator est génial pour ça (et pour le reste), je confirme :)

  5. fred 5 septembre 2013 / 7 h 42 min

    Salut Laurent,
    comme un ton habitude un très bon billet et un descriptif bien complet!

    • noireaude 5 septembre 2013 / 7 h 47 min

      Merci, et merci de m’avoir fait découvrir ce petit soft sympa que je ne connaissait pas ;)

Comments are closed.