Phototonic – Une visionneuse d’images Qt simple et légère pour KDE

phototonic-1

Alors nous allons encore parler ici d’une application Qt (loi des séries oblige), qui a pour objectif de proposer une visionneuse d’images simple et légère dédiée à KDE, mais s’intègrant très bien aussi dans un environnement GTK+. Phototonic, c’est son nom, est écrite en C++ et le moins que l’on puisse dire c’est que cette application ne s’embarrasse pas de fioritures. L’interface graphique est des plus simple, les options peu nombreuses et vous disposerez en gros de deux panneaux à partir desquels vous pourrez tout faire. L’arborescence se situe du côté gauche et va vous permettre de naviguer dans les répertoires de votre système, tandis que la partie de droite affichera les aperçus de vos images. Quand une image vous intéresse il suffit de double cliquer sur celle-ci afin de la visionner dans une fenêtre dédiée et vous pouvez faire défiler les images du répertoire à l’aide de la molette de votre souris. Vous avez aussi la possibilité d’effectuer certaines actions sur vos images (renommer, supprimer, copier, ouvrir avec etc) à partir du menu contextuel, ce qui est assez intéressant dans la mesure ou cela permet de ne pas surcharger l’interface principale de contrôles qu’au final nous utilisons peu.

Sur l’image d’illustration l’aperçu des vignettes est en mode classique et sur la capture ci-dessous vous pouvez voir le mode compact.

phototonic-2

Sur celle-ci vous pouvez voir le mode « Squarich » et vous pouvez voir également qu’il est possible de paramétrer la taille des vignettes.

phototonic-3

Ici nous sommes en mode visionneuse qui comme je vous l’avais dit est très sobre. Il suffit d’utiliser la molette de la souris pour naviguer dans les images du répertoire et de double cliquer pour revenir au menu principal.

phototonic-4

Vous pouvez voir enfin sur cette dernière image le menu des paramètres, qui va vous permettre entre autres de choisir la taille par défaut des miniatures, la couleur du background, ou encore les délais de transition du mode diaporama.

phototonic-pref

Alors en résumé Phototonic est une visionneuse d’images comme il en existe tant d’autres sous GNU/Linux, mais elle m’a semblé intéressante pour une raison bien spécifique, allant dans le sens d’autres applications Qt que j’ai eu l’occasion de présenter ces derniers temps. J’ai en effet longtemps hésité quand il s’agissait de présenter des applications Qt, car souvent elles s’intégraient très mal dans les environnement GTK et qu’il s’agissait souvent d’usines à gaz pleines d’options (de mon point de vue) inutiles. Les dernières applications (souvent dues à des développeurs indépendants) sont devenues assez légères et bien souvent, elles ne font que ce qu’elles doivent faire et le font bien. J’avoue que c’est assez sympa car une des choses qui m’a attiré dans le monde GNU/Linux et surtout vers Gnome, c’est la simplicité des applications qui généralement n’ont qu’un axe principal et ne sombrent pas dans une surenchère les menant à devenir des « suites » immondes et lourdes à en crever. Si les gens qui développent pour des environnements Qt continuent dans cette voie, ça peut devenir bien sympa.

En attendant si vous voulez en savoir plus sur Phototonic vous pouvez visiter le site officiel du projet, ou encore mieux, l’installer et le tester sur votre distribution GNU/Linux.

Vous pouvez utiliser le PPA suivant et ces quelques lignes de commande pour Ubuntu et dérivés :

sudo add-apt-repository ppa:samrog131/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install phototonic

Si vous voulez en profiter sur Archlinux, Manjaro et dérivés, il suffit de passer par AUR.

Amusez-vous bien.

source




6 Responses

  1. Tanouk 3 avril 2014 / 17 h 14 min

    Merci pour le partage.
    Pour en venir à Qt, tout le monde va y passer petit à petit, c’est bien plus performant, intéressant et modulable que GTK…du coup, tu peux t’attendre à en voir débarquer de plus en plus.
    D’ailleurs, je crois que LXDE passe doucement vert Qt, ce qui donnera lieu à de nouvelles applications Qt légères, j’imagine.

    • bonobot 4 avril 2014 / 11 h 40 min

      « J’avoue que c’est assez sympa car une des choses qui m’a attiré dans le
      monde GNU/Linux et surtout vers Gnome, c’est la simplicité des
      applications qui généralement n’ont qu’un axe principal et ne sombrent
      pas dans une surenchère les menant à devenir des « suites » immondes et
      lourdes à en crever. Si les gens qui développent pour des environnements
      Qt continuent dans cette voie, ça peut devenir bien sympa. »
      On peut avoir des exemples concrets au lieu du début de troll ?

      • noireaude 4 avril 2014 / 18 h 33 min

        Non, un troll est un troll et ne se justifie pas :).

        Sinon plus sérieusement, tu n’as qu’à ouvrir une session KDE et une session Gnome pour voir la différence d’agencement. KDE est ultra brouillon et les menus sont bourrés à en exploser. Le problème est que tout n’est pas obligatoirement utile.

        En ce qui concerne les applications ce n’est pas que celles de KDE sont mauvaises, mais je préfère de loin le minimalisme des nouvelles applications Gnome, qui n’ont que ce qu’il faut en fonctions et au niveau de l’interface..

        • bonobot 5 avril 2014 / 12 h 23 min

          « KDE est ultra brouillon et les menus sont bourrés à en exploser. »
          Tu as du passer trop de temps sous Gnome pour voir ça…

          • noireaude 5 avril 2014 / 17 h 55 min

            C’est sûr, Gnome est un extrême :)

    • noireaude 4 avril 2014 / 18 h 29 min

      En effet, le rapprochement entre la team LXDE et Razor Qt laisse présager du bon :D

Comments are closed.