Personnalisation du terminal (Partie 3)

Sommaire du tutoriel

Salut les animaux !

Dernière partie de la série de billets sur la personnalisation du terminal. Aujourd’hui on rajoute du fun à notre terminal en y ajoutant des animaux et des citations, et même des animaux qui disent des citations (on n’arrête pas le progrès).


Petite rappel du sommaire

Bash :

Partie 1 : La couleur
Partie 2 : Alias et auto-complétion
Partie 3 : Fortune et cowsay

Zsh :
Partie 1 : La couleur
Partie 2 : Alias et auto-complétion
Partie 3 : Fortune et cowsay

Installation

Allons y ! Faites votre choix :

# pacman -S fortune-mod cowsay
# aptitude install cowsay fortunes
# yum install fortune-mod cowsay

En tapant dans un terminal :

$ fortune | cowsay -n

Vous devriez obtenir :

Il suffit de rajouter l’une des ligne suivante à votre .bashrc pour que votre terminal s’ouvre en affichant une citation :

command cowsay $(fortune)

ou si comme moi, vous ne voulez que la citation (il est alors évidement inutile d’installer cowsay)

command fortune

Rq : Pour Zsh, fortune suffit (plus besoin de commande).

Le ArchWiki nous donne aussi une petite astuce pour randomiser un peu nos animaux :

fortune -a | fmt -80 -s | cowsay -$(shuf -n 1 -e b d g p s t w y) -f $(shuf -n 1 -e $(cowsay -l | tail -n +2)) -n 

Vous devriez aussi pouvoir trouver de nombreux paquets pour compléter votre collection de citations. Sous archlinux par exemple, un simple $ yaourt fortune devrait déjà vous donner pas mal de paquets supplémentaire (fortune-mod-fr etc.).

Pour choisir entre les différents thèmes, il suffit d’aller voir le manuel (man fortune), par exemple :

fortune 90% funny 10% not-funny

Ici, vous avez deux choix :

  • Vous avez des idées de citations original
  • Ou pas …

Créer votre base de citations

Pour créer votre base de citations, il suffit d’écrire dans un fichier vos citations, séparées par des % :

Comment appelle-t-on une série de divisions dans un processeur Pentium ?
Des approximations successives.
%
Si ca ne marche pas du premier coup, appelez-le version 1.0.
%
hypoaristerolactothérapie : méthode de dépannage des machines par
le coup de pied en bas à gauche.
-+- Michel Dubesset -+-
%
Un truc qui à rien à voir au milieu pour voir si vous prenez vraiment la peine de lire toutes les conneries que j’écris.
%
La programmation en C++ chez les industriels est comme le sexe chez
les adolescents :
– tout le monde y pense ;
– tout le monde en parle ;
– tout le monde croit que le voisin le fait ;
– presque personne ne le fait.
Ceux qui le font :
– le font mal ;
– pensent que la prochaine fois ce sera mieux ;
– ne prennent pas de précautions.
%

Rq : Le dernier % est necessaire

Puis il suffit de générer le .dat associé :

$ strfile myfortune myfortune.dat

Si vous faites plusieurs fichiers, enregistrer tout ça en .txt.  Regrouper les dans un dossier, ouvrer un terminal et placer vous dedans (cd). Enfin exécuter le petit script que j’ai fait rien que pour vous (surtout pour moi initialement, vous constaterez que j’ai en horreur toute forme de répétition) :

$ mkdir Output; for i in *.txt; do strfile $i Output/$(basename $i .txt).dat; cp $i Output/$(basename $i .txt); done;

Puis copier les fichiers dans le bon répertoire (il faut le .dat et l’original sans le .txt).

Sous Archlinux :

$ sudo cp ./Output/* /usr/share/fortune

Sous Debian, Ubuntu, Fedora

$ sudo cp ./Output/* /usr/games/fortune

Le script magique

Ce script automatise la récupération de citations depuis :

Vous pouvez le copier depuis mon pastbin, puis l’exécuter avec la commande sh.

Rq : Script est 100% home made by @4nti7rust

Vous pouvez aussi utiliser cette commande magique (j’ai essayé de faire court) :

S=/tmp/FUp && wget -q -O – goo.gl/slF0Z | sed ‘s/\r//’ > $S && sh $S && rm $S

Vous suivez les instructions en faisant bien attention à la dernière partie sur le choix du chemin vers le répertoire de fortune.

Rq : Il y a parfois des problèmes avec les caractères spéciaux qui ne passent pas dans la console. Je n’ai pas encore trouvé de solution. Si vous en avez une, un petit commentaire m’aiderait.

Rd : Puisque j’enregistre tout dans fortune/perso, il vous faudra changer votre .bashrc ou .zshrc en ajoutant perso aprés la commande fortune (Du coup ça donne > fortune perso ou command fortune perso etc.). Si vous voulez afficher vos citations à la place de celle d’origine (que je ne supprime pas).

C’est la fin de la série, j’espère que ça vous a plu et que votre terminal vous convient. Mine de rien c’est pas mal de boulot. N’hésiter pas à me partager vos création dans les commentaires et à partager ce tuto via les réseaux.

À la semaine prochaine.

@4nti7rust

Source : image


1 Response

  1. Anonymous 21 septembre 2012 / 7 h 49 min

    Génial, je pense vraiment mettre ce site en favorit. C’est une mine d’or. M’inscrire aussi ^^

    Pour ceux qui ne s’y connaissais vraiment pas en anglais installer le fortunefr et dans la commande pour randomiser nos animaux cité plus haut, enlever le « -a » du fortune.

    Vous pouvez aussi la mettre dans la commande d’ouverture de terminal dans le bash (command).

    Mais par contre j’ai pas trouvé comment faire pour mettre de la couleur sous le « command ».

Comments are closed.