Mate DE – Mise à disposition d’un référentiel pour openSUSE

mate_image1Crédits image

Si vous aimez bien Mate DE, un environnement de bureau léger conçu dans le but d’être en quelque sorte le digne successeur de Feu Gnome2 et si vous tournez sous openSUSE, vous pouviez être un peu déçu de ne pas pouvoir installer Mate facilement sur cette distribution. Vous allez sans doute être content de savoir que c’est désormais possible, grâce à un nouveau référentiel dédié à cet effet.

Celui-ci va vous permettre d’installer très facilement Mate DE sur openSUSE 12.2, 12.3 et openSUSE Tumbleweed. Alors on va vous la faire courte et efficace car si cela vous branche, il suffit simplement de vous rendre sur cette page et de sélectionner le lien relatif à votre distribution.

Amusez-vous bien :)

via – lamiradadelreplicante.com


5 Responses

  1. Étienne Deparis 19 août 2013 / 12 h 42 min

    J’aime bien la notion « d’environnement de bureau léger. » On parle bien de Gnome là quand même. La version 2 n’était déjà pas un modèle de légèreté. À ce train là, XFCE a un poids nul et openbox ajoute de la mémoire à l’ordinateur =D ?

    • noireaude 19 août 2013 / 16 h 38 min

      Non on ne parle pas de Gnome 2, on parle d’un fork et d’environnement GTK+. On peut pinailler et dire que ça revient au même mais pour être objectif il faudrait un comparatif exacte de ce qu’il reste de Gnome 2 dans l’histoire.

      Après on est d’accord, la notion de légèreté reste relative mais bon… Lxde nous est vendu avec cet argument donc autant le mettre en avant. Pour le reste il faudrait faire un bench complet, ça pourrait être intéressant.

      Fut un temps on s’était aperçu que la légèreté d’Xfce était en effet très relative :)

      • H2L29 19 août 2013 / 18 h 43 min

        on peux pas dire non plus qu’ils ont modifié le bureau en lui même c’est quand même essentiellement du renommage et du portage d’ailleurs c’est clairement l’objectif

        quant à dire que c’est un bureau léger oui sans aucun doute, avec les nouvelles versions il y a matière à comparer avec KDE, GS, Unity…

        après OpenBox et XFCE sont quand même des bureaux très « professionnels »

        pour moi, gnome2 a été LE bureau configurable à souhait, très intuitif et user friendly et je souhaite à Mate DE la réussite sur le long terme et toute la prise en considération qui leur est due

        • Étienne Deparis 20 août 2013 / 17 h 34 min

          En fait, c’est tout le problème aujourd’hui des termes comme « léger » en informatique qui ne veulent plus rien dire. En effet à part dans des cas très particulier il est vraiment très très rare désormais qu’une machine de bureau soit un vieux tromblon. Et quand bien même, les vieux tromblons d’aujourd’hui restent très potable.

          Pendant très longtemps, la notion de légèreté était lié à la consommation de mémoire vive et l’encombrement sur le disque dur à l’installation (ben oui, avec 256Mo de ram et ~10Go de DD, fallait pas faire le malin). C’est là éventuellement qu’intervient les qualificatif de léger pour xfce, openbox, awesome etc. vis à vis de gnome (2, 3, mate et autre). En effet il s’agit d’environnement plus réduit (openbox n’est même qu’un gestionnaire de fenêtre à la base) qui prennent infiniment moins de place que l’offre tout intégrée de gnome (2, 3, mate). Gnome ou Mate, avec ses trouzmille process lancés en même temps (gsetting, nautilus, gnome-keyring, gnome-session, gnome-screensaver et j’en passe) était un RAM-killer.

          Forcément, désormais vu que la plupart des « tromblons » ont minimum 1Go de ram… ben la différence devient minime (ce qui a poussé xfce a prendre d’ailleurs pas mal d’embonpoint).

          Du coup, il y a eu un espèce de glissement sémantique sur la nouvelle limitation de tout ces environnement (et linux en général d’ailleurs) : le support des cartes graphiques. Quand bien même on a un portable avec 4go de ram et 1To de disque dur, on peut se retrouver le bec dans l’eau avec Gnome 3 si notre carte graphique n’est pas supporté. Ce qui est également le cas des vieux tromblons. Conclusion, l’impression de légèreté apporté par gnome 2 ou mate est simplement lié au fait qu’il s’agit d’un environnement qui ne requiert pas une carte graphique de folie ou simplement qu’elle soit reconnue.

          Ce que je souhaitais souligner dans mon premier commentaires c’était ce défaut de langage. Gnome 2 ou Mate (qui n’est justement qu’un fork, c’est à dire un simple rebranding, avec depuis des corrections de bugs et l’ajout de nouvelles fonctionnalités, mais rien de nouveau sous le soleil, comme l’a également redit @H2L29) ne sont PAS léger. Ce n’est pas parce que j’ai 4Go de ram que LibreOffice est léger par rapport à quand je n’en avais que 256Mo. C’est juste que j’ai plus de ram. Attention aux mirages. Par contre c’est VRAI qu’il s’agit d’environnement MOINS GOURMAND en proc/memoire vidéo.

          Voilà, c’était du chipotage, mais ça me piquait un peu les yeux quand même de voir gnome léger (et ce n’est pas péjoratif, j’ai été un utilisateur convaincu de gnome 2 de longues années avant de passer à awesome. Juste un constat objectif).

          • noireaude 20 août 2013 / 18 h 00 min

            Du chipotage argumenté comme ça j’en veux bien :D

Comments are closed.