Linux Mint 13 Maya RC disponible au téléchargement.

Plop les bovins.

Linux Mint 13 Maya ne va pas être une version comme les autres c’est sûr.
La première Chose que l’on notera, c’est que la belle va sortir en 2 versions distinctes.
La première basée sur l’environnement Cinnamon et la deuxième sur Mate. Exit Gnome Shell (tout du moins en tant qu’environnement de bureau), pas mal d’éléments requièrent des dépendances liées à ce dernier et celui-ci reste disponible via le dépôt officiel.

Maya sera donc la première version embarquant nativement l’environnement Cinnamon de Clément Lefebvre.

Celui-ci a beaucoup progressé ces derniers temps et possède de plus en plus de possibilités de personnalisation via des extensions, des applets et des thèmes divers. Ce qui n’est pas fait pour déplaire aux utilisateurs. Il constitue maintenant une bonne alternatives pour les déçus d’Unity et de Gnome Shell.

Il y a un autre détail qui m’a bien fait vibrer les pis, la suppression de l’Ubuntu Software Center (devenu moche au possible) au profit de ce bon vieux Gdebi. Il n’y a pas photo de ce côté là, entre installer un .deb via L’USC ou  Gdebi le choix est vite fait de mon point de vue, j’aime les choses simples visuellement.

Fidèles à leur logique les développeurs de Linux Mint nous livrent une distribution prête à l’emploi et contenant nativement un grand nombre de codecs, Flash, Java etc etc…

Ce point peut déplaire aux puristes mais on s’en fout. Ici on est des pragmatiques et de toute façon les paquets proprios si on en veut pas, on les vires et c’est tout !!!

Je n’en sais pas encore beaucoup plus pour le moment mais une chose me dit que cette version s’annonce pas mal.

D’autres news devraient tomber bientôt.

En attendant si vous voulez télécharger Linux Mint 13 « Maya »  RC, je vous invite à vous rendre sur cette page. Vous y trouverez les iso Cinnamon / Mate en version 32 et 64 bits.

Amusez vous bien les barbus et les poilues.

Moo !!!

Source


2 Responses

  1. Noireaude 18 mai 2012 / 20 h 49 min

    @ David :

    Oui on peut si il répond à un besoin qui n’est pas comblé par GNU/Linux.

    À titre personnel j’utilise Skype qui a un équivalent libre (Ekiga) mais que mes amis ne veulent pas utiliser. Je fais quoi si je reste braqué sur l’aspect proprio ? Je change d’amis ?

    C’est en ce sens que je prône le pragmatisme (la façon de le faire était certes douteuse en me relisant, mais second degrés).

    On peut être libriste sans avoir pour autant des oeillères et renier tout le reste. Bien que leur philosophie divergent, le libre et le proprio s’inspirent l’un de l’autre sur pas mal de points, il faut bien l’admettre.

    J’ai toujours trouvé étrange d’ailleurs qu’une partie de la communauté qui prône « le libre » refuse aux autres la liberté ou tout du moins la légitimité « morale » de choisir autre chose en toute connaissance de cause.

    Je ne me moque pas des millions d’heures de travail des bénévoles en revanche. Je passe tout mon temps IRL et sur ce blog à faire connaitre leur travail (dans la limite de mes connaissances) et à promouvoir le libre dans son ensemble.

    Avec ses points forts et ses points faibles.

    Mais c’est vrai que d’un autre côté j’utilise des applications, des services et un noyau qui ne sont pas totalement libres. Je ne converti pas la tonne de fichiers que j’ai et qui ne sont pas dans tous dansun format libre (surtout par flème et manque de temps).

    J’essaie de limiter la casse, 90% de mon informatique est libre. Pour le reste (ce qui n’a pas d’équivalent crédible) je ne m’en rend pas malade pour autant.

    Si on veut être libristes jusqu’au bout du clavier, 80% des posts sur Linux sont bon à jeter car comme tu le fais remarquer les grosses distributions ne sont pas totalement libres, il y a du code proprio dans leur noyau Linux.

    Il faudrait dès lors pour être légitime ne parler que d’Ututo ou de Gnusense. Je ne connais pas beaucoup de libristes qui sont dessus.

    Désolé si mes propos t’on paru choquants ou déplacés, ce n’était pas le but.

    Cordialement.

  2. David VANTYGHEM 18 mai 2012 / 12 h 03 min

    Si on s’en moque d’utiliser des logiciels propriétaires, on peut aussi utiliser Windows 7 qui est vraiment très bien pour les pragmatiques.
    On s’en moque aussi des millions d’heures de travail des bénévoles qui ont dépensé leur temps et leur énergie pour faire connaître et améliorer les logiciels libres.
    À quand une version 100% libre de Linux Mint, avec Maté et Cinnamon? Là, on pourra dire que l’informatique sera redevenue accessible à tout le monde et qu’on aura regagné nos libertés.

Comments are closed.