La team Pitivi organise une collecte de fonds afin d’améliorer leur logiciel

0_91

Pitivi est pour ceux qui ne le savent pas encore, un éditeur vidéo non linéaire distribué sous licence libre. Il est écrit en Python, possède une interface GTK et s’appuie sur GStreamer pour les opérations de rendu audio et vidéo. Il est certes plus modeste qu’un logiciel comme Blender, mais les fonctionnalités dont il dispose et son interface assez facile à prendre en main en font une solution d’édition et de montage vidéo idéale, pour un grand nombre d’utilisateurs. Vous pourrez en effectuer diverses opérations de montage et d’édition vidéo sans être forcément un grand spécialiste en la matière, tout en ayant quand même un outil puissant entre les pattes. C’est ce qui fait sa force. Un lecteur (désolé j’ai supprimé le mail avant d’avoir noté ton peusdo :s) m’a contacté, pour me signaler le lancement d’une campagne de dons initiée par la team Pitivi, en collaboration avec la fondation Gnome. Celle-ci a pour but de récolter des fonds afin de consolider les bases de Pitivi et si les sommes perçues le permettent, les développeurs envisagent d’inclure de nouvelles fonctions et d’entamer le développement d’une version Mac OS X.

Il n’est pas toujours facile de relayer un appel aux dons, car les sollicitations sont nombreuses et les gens ont un peu tendance à les bouder. Je trouve pour ma part qu’il est important de faire passer le message quand il s’agit de logiciel Libre, car il s’agit bien souvent d’une histoire de passionnés, qui investissent énormément de temps (et parfois d’argent) pour que le plus grand nombre puisse en profiter. Avec bien souvent aussi une reconnaissance toute relative…

Alors si ça vous intéresse et que vous avez envie d’en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur la page dédiée à cet appel aux dons fundraiser.pitivi.org. C’est assez bien fait car vous y verrez la jauge traditionnelle indiquant le montant récolté, mais également les différentes implémentations prévues, avec une estimation de leur coût de mise en place.

Amusez-vous bien et faites tourner ;)




4 Responses

  1. Tristan VILLERS 26 février 2014 / 21 h 31 min

    Merci pour le post, cela nous permet de relayer à notre niveau…

    • Baptiste Jerome 27 février 2014 / 15 h 49 min

      Hello Tristan. Personnellement, je me demandais sur qu’elle base était calculé le coût de telle ou telle fonctionnalité.
      Sinon c’est cool qu’il y ai un vrai projet de logiciel de montage vidéo non-linéaire pérenne.

  2. Okki 26 février 2014 / 18 h 06 min

    C’était moi ;)

    Précisons également qu’ils visent plusieurs paliers. Le premier, à 35 000 euros, servira à corriger les derniers bugs, rendre les bases plus robustes pour l’avenir, rédiger une documentation de qualité…

    Ensuite, au delà (avec un objectif à atteindre de 100 000 euros), l’argent récolté servira à implémenter de nouvelles fonctionnalités. Ils en listent un certain nombre, avec une estimation du coût de développement associé.

    Ils en ont également profité pour mettre en place un système de votes. Chaque donateur pouvant voter parmi la liste des fonctionnalités qu’il aimerai bien voir implantées. Les premiers résultats (qui pourront donc évoluer tout au long de la campagne), placent l’accélération matérielle en première position (le tout récent Gstreamer 1.2 permettant l’accélération matérielle, ils pourront donc se concentrer sur un support parfait au sein de l’application). Vient ensuite le copier-coller de vidéos sur la timeline…

    http://fundraiser.pitivi.org/vote/results/

    La campagne n’ayant pas encore été relayée sur les blogs et sites d’actualités de windowsiens et autres maqueux, il n’y a pas encore eu beaucoup de demandes pour des portages sur des systèmes non libres (ce qui attirerai pourtant plus de donateurs et de potentiels contributeurs)

    Je vais conclure ce roman sur une dernière précision importante. Les développeurs de Pitivi sont également de gros contributeurs de Gstreamer. Pendant tout le développement qui amena à la version 0.9 de Pitivi, ils ont découvert qu’un certain nombre de bugs et de problèmes provenaient en réalité de Gstreamer, qu’ils ont donc également amélioré durant tout leur cycle de développement. Ce framework multimédia servant de base à de nombreuses applications GNOME (mais pas que, Gstreamer étant également disponible sous Android, Windows, OSX…), permettre à plusieurs développeurs de Pitivi de pouvoir travailler à temps plein sur leur projet, sera bénéfique à de nombreux projets multimédia sous licence libre.

    • noireaude 26 février 2014 / 21 h 17 min

      Merci pour ce complément très détaillé ;)

Comments are closed.