La fondation Linux envisage de tatouer le code source de ses applications.

Plop les bovins.

Afin d’y voir un peu plus clair dans le système des licences libres, la fondation Linux envisage de tatouer le code source de ses applications.
Il n’est en effet pas toujours facile pour les développeurs de s’y retrouver entre toutes les licences qui même libres, peuvent êtres incompatibles entre elles.


Afin de remédier à ce problème, la fondation Linux a présenté un nouveau projet placé sous licence MIT, le FOSS Bar Code Tracker.

Il s’agit d’un outil qui va servir à créer un code barre ou un QR code, qui auront pour but de référencer les licences open source présentes dans un produit (matériel ou logiciel).

Ceci devrait grandement faciliter la tâche des développeurs en leur donnant les moyens d’accéder rapidement à ces informations et en leur évitant ainsi des suites juridiques fâcheuses.

Si vous voulez en savoir un peu plus, je vous conseil de lire l’article signé Philippe Scoffoni qui en prime nous explique pourquoi certaines licences libres sont incompatibles entre elles. C’est très intéressant vous y apprendrez la différence entre les Copylefts « forts » ou « Standards ».

Bonne lecture.

Moo !!!

Source, Image