Installer GNU GRUB "2" sur Ubuntu et Linux Mint 13 | (via PPA et pour les cascadeurs uniquement).

Plop les bovins !!!

Avant de commencer il est important de préciser que cette manipulation potentiellement dangereuse et que je la déconseille fortement aux utilisateurs non avancés. Si ça tourne mal et que vous ne savez pas récupérer une zone d’amorçage endommagée, vous risquez de ne plus pouvoir démarrer sur votre système.

Soyez donc très prudents et ne touchez à rien si vous n’êtes pas un minimum débrouillard(e)s sous GNU/Linux.

Le passage à GNU GRUB a apporté pas mal de nouveautés et d’améliorations diverses. Il est très difficile d’en faire le tour en un seul billet si on a pas suivi l’ensemble de la transition qui s’est déroulée sur une période assez longue.

Si le sujet vous intéresse vous pouvez toujours consulter cette page qui contient pas mal d’infos utiles.

On notera quand même la prise en charge de nouveaux systèmes de fichiers, ainsi qu’une fonction intéressante (apparue dans certaines versions 1.99x) que l’on peut mettre en avant, car c’est celle qui est certainement la plus visible (si vous tournez en multiboot avec plusieurs noyaux).

Elle apparaît dans la catégorie « Appearence » dans le lien que je vous ai filé :

* Appearence :

  * Official theme for gfxmenu (starfield)
  * Menu is organised with submenus.
  * Better default video mode selection using EDID.

Il s’agit vous l’avez peut être compris d’un changement d’organisation dans la façon dont sont affichés les différentes possibilités de boot.

Au lieu d’afficher toutes les options de démarrage, GNU GRUB affiche désormais une liste simplifiée des systèmes et des noyaux présents sur votre machine.

Ainsi si différents noyaux sont disponibles pour une distribution, vous aurez une ligne spécifique (Avanced options for « nom de la distribution »), pouvant être développée afin de pouvoir y sélectionner le noyau de votre choix (voir captures ci-dessous).

NB : Captures effectuées sur une version estampillée 2.0 mais il s’agit de en fait d’une version 1.99x.

Ligne d’accès au sous-menu :

Sous-menu pour l’entrée de démarrage Ubuntu 12.04.1 LTS (12.04) :

C’est plutôt bien pensé et bien foutu.

Si vous avez envie de tester vous aussi la version 2 de GNU GUB, vous pouvez le faire facilement via un PPA de la manière suivante.

Entrez ces quelques lignes dans votre terminal :

sudo add-apt-repository ppa:cjwatson/grub

sudo apt-get update

sudo apt-get install grub2

Une fois que c’est fait il suffit de mettre votre version de GNU GRUB à jour, à l’aide de cette ligne de comande.

sudo apt-get update-grub2

Vous pouvez afficher la version de GNU GRUB présente sur votre machine à l’aide de cette commande :

sudo install-grub -v

Qui devrait vous retourner les infos suivantes :

J’ai testé la manipulation et comme l’atteste la capture d’écran ci-dessous, tout c’est bien passé chez moi.

Mais c’est chez moi hein, je ne me porte pas garant de ce qui peut se passer chez vous.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source


8 Responses

  1. noireaude la-vache-libre.com 17 septembre 2012 / 23 h 33 min

    J’ai mis la page webupd8 dans mes favoris, je vais déjà essayer une méthode simple avec Unetbootin pour voir ce que ça donne, ça peut être rigolo.

  2. A. 17 septembre 2012 / 23 h 24 min

    Ah, si, tu peux chiffrer tout un volume avec Truecrypt, y compris la partition / si ça t’amuse =) Simplement, tu dois intégrer un ou deux modules dans ton initrd, la micro-image qui est chargée avec le noyau et qui permet de charger tout le reste.

    Donc ça veut dire modifier le mkinitcpio.conf pour lui dire d’intégrer de quoi déchiffrer dans son image de base, mais je connais pas les détails. Vois ça avec 4nti7rust, il me semble que lui a configuré son système comme ça…

    Le problème (par rapport à ce qui nous occupe ici), c’est que pour charger une ISO, Grub utilise sa propre micro-image pour passer le relais directement au système Live, et je pense qu’on ne peut pas lui dire d’intégrer Truecrypt (ou l’équivalent pour les autres systèmes de chiffrement). Mais je peux me tromper, il y a bien une section « modules à charger » dans grub.cfg, je pourrais être surpris !

    Ah, et faut une machine pas trop à la ramasse quand même, avec TrueCrypt tout le déchiffrement se fait à la volée donc les performances peuvent s’en ressentir sur un netbook…

  3. noireaude la-vache-libre.com 17 septembre 2012 / 23 h 15 min

    Je viens d’apprendre un truc avec Unetbootin la :)

    En tout cas c’est vraiment intéressant ce truc, tu as l’avantage du live cd/usb mais sans avoir besoin d’un support.

    Plus besoin d’avoir ses clés usb, ses galettes ou de galérer avec une MV (qui en plus t’assures pas toujours un accès complet et facile au matos).

    Le top serait en plus de pouvoir booter sur une partition chiffré mais tu as déjà répondu à cette question.

    Il n’y a pas un moyen d’ailleurs pour booter sur une partition chiffrée (avec mot de passe à entrer). Car sur Ubuntu pour le moment il n’y a que le home qui est chiffré, mais une fois que tu as entré le pass admin (qui peut être changé très facilement) c’est mort.

    La meilleur soluce que j’ai trouvé c’est de mettre un pass dans le bios mais bon, avec un accès physique il suffit de démonter le HD et c’est mort aussi.

    Ça serait cool d’essayer de conjuguer toutes les sécurités en même temps.

    – Pass dans le bios.
    – Mot de passe pour déchiffrer la partoche et booter.
    – Mot de passe utilisateur.

    Et pourquoi pas soyons le tout dans une machine virtuelle hi hi.

  4. A. 17 septembre 2012 / 22 h 57 min

    L’entrée Grub pour une image ISO ressemble à ça :
    menuentry « Boot Ubuntu 10.10 Live ISO » {
    loopback loop (hd0,1)/home/ubuntu-10.10-desktop-i386.iso
    linux (loop)/casper/vmlinuz boot=casper iso-scan/filename=/home/ubuntu-10.10-desktop-i386.iso file=(loop)/preseed/ubuntu.seed quiet splash —
    initrd (loop)/casper/initrd.lz
    }
    Tu conviendras que taper tout ça de tête et sans se planter n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de « facile ». Mais passons…

    Tu vois aussi que l’emplacement de l’ISO est renseigné à partir de « (hd0,1) » ce qui, dans le jargon Grub, signifie « premier disque, deuxième partition ». Il font donc que Grub puisse accéder à cette partition mais ce n’est généralement pas un problème. Sauf dans 2 cas :
    – une partition tellement corrompue qu’elle est inmontable par Grub, même en ReadOnly
    – un système un peu exotique à base de RAID, de LVM, de partitions chiffrées avec TrueCrypt ou un boot en réseau (voir tout à la fois…)

    Dans les deux cas, la solution est la même : on suit les bonnes pratiques conseillées et on crée une petite partition séparée pour /boot/, avec un FileSystem classique et à qui on fout la paix. Dans le cas présent, il suffit de la faire un peu plus grande pour pouvoir y stocker une/des ISO. Mais dans 90% des cas, une ISO sur n’importe quelle partition « normale » fera l’affaire =)

    Je viens de tomber sur une piste intéressante : utiliser Unetbootin (sous Linux !) pour créer automatiquement les entrées de Grub. Il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté-là…
    –> http://www.webupd8.org/2011/02/how-to-boot-iso-with-grub2-easy-way.html

  5. noireaude la-vache-libre.com 17 septembre 2012 / 22 h 31 min

    En lisant ton com je me pose une question bête.

    Si on veut se faire une petite partoche avec une image iso de secours, il la détectera si la partoche n’est pas montée au démarrage ?

  6. A. 17 septembre 2012 / 22 h 17 min

    Pour l’instant, c’est assez fastidieux de créer les entrées de Grub à la main pour chaque fichier. Il y a bien quelques scripts de génération automatique mais ça reste brouillon, je crois que c’est pour ça que la fonction est peu connue…

    Pourtant il y a du potentiel : on peut se garder une image ISO de système minimal en cas de problème, genre SuperGrub2 disk, pour avoir de quoi réparer ses bêtises. En plus, comme l’ISO n’est pas modifiée, le Live reste toujours intact et on a la certitude de ne jamais bousiller son système de secours =)

    Autre possibilité : avoir une ISO de système léger genre Slitaz, quand on veut lancer une session rapidement sans démarrer tout l’OS… Bref, y a plein de possibilités mais il manque une interface simple pour mettre ça en place. L’idéal serait que à soit intégré à grub-mkconfig <3 !

    A surveiller, donc ;-)

  7. A. 17 septembre 2012 / 9 h 22 min

    Grub2 est une bonne évolution de Grub, même s’il est un peu déroutant quand on est habitué à l’ancien système (je parle d’expérience). La disparition du menu.lst au profit d’une configuration générée automatiquement est un peu bizarre mais on s’y fait rapidement =)

    Et surtout il y a plusieurs nouvelles fonctionnalités qui font plaisir ! Tu en a cité quelques unes, j’ajouterais ces 2 ci :
    – booter directement sur une image ISO (un LiveCD sans CD donc), idéal pour un système de secours
    – redémarrer sur un autre OS, genre « redémarrer sous Windows ». Ca existait déjà avant je pense mais ici c’est encore plus simple. Il y a même un launcher Unity (PPA de Webupd8) pour choisir son OS facilement –> http://www.webupd8.org/2011/09/unity-reboot-ubuntu-unity-launcher-to.html

Comments are closed.