Hydrogen – Un boîte à rythme virtuelle pour vos compositions

Je vous avais parlé il y a quelques de temps de Qtractor, un logiciel de MAO (musique assistée par ordinateur) pour GNU/Linux qui avait l’air assez intéressant. Personnellement je préfère un bon vieux piano, mais si vous préférez utiliser un ordinateur pour composer et que vous n’avez pas encore trouvé votre bonheur en ce qui concerne la partie percussions, Hydrogen est un logiciel libre qui va peut-être vous plaire. Celui-ci va vous permettre de composer des lignes batterie/percu à partir de vos propres arrangements ou de kits préenregistrés, fournis dans l’application ou téléchargeables sur le net. Vous pourrez ensuite les assembler à votre guise et les rejouer à l’aide d’un séquenceur. Il est possible de choisir le moment exact où doit apparaître tel ou tel instrument et même sélectionner différents paramètres tels que leur vélocité. La seule limitation semble être celle de votre imagination et de votre talent, dont je ne doute pas.

Alors dans les faits je n’ai pas eu le temps de la tester à fond et quand bien même je l’aurais fait, je n’aurais sans doute pas su en faire grand-chose. Je ne suis pas très doué avec ce genre d’applications et il y a un paquet d’options auxquelles je n’ai tout bonnement rien compris. Se servir de ces machins ne s’improvise pas, c’est un art. Cependant le projet m’a semblé assez attirant car malgré tout, l’application a l’air assez simple à prendre en main (du moins pour les fonctions de base) et qu’une communauté assez active a l’air de travailler autour de celui-ci. Il y a de nombreux kits disponibles au téléchargement sur le web, un site (en anglais) assez bien fourni, trois tonnes de documentation et pas mal de vidéos qui traînent sur Youtube.

Donc même si je ne peux pas vous en dire beaucoup plus vous ne perdrez rien à l’essayer. Hydrogen est disponible sur Windows, sur certaines versions de Mac OS X et sur la plupart des distributions GNU/Linux depuis les dépôts officiels.

Pour l’installer sur Debian, Ubuntu et dérivés par exemple, entrez ceci dans votre terminal :

sudo apt-get install hydrogen

Si la compilation ou l’installation de binaires ne vous font pas peur, la dernière version en date d’Hydrogen (0.9.6 beta 3) vient d’être publiée et mise à disposition sur la page de téléchargement du site officiel (vous y trouverez également les binaires pour Windows et Mac OS X).

Si l’anglais ne vous fait pas peur vous pouvez enfin consulter ce billet signé Wogue, qui référence les changements intervenus dans cette dernière version d’Hydrogen, avec comme toujours de très belles captures d’écran à l’appui.

Amusez-vous bien et faites du bruit !!!

Meuh!




4 Responses

  1. noireaude 31 janvier 2014 / 5 h 17 min

    Merci à toi pour ce gentil commentaire, que je ne mérite sans doute pas ;). Sans les blogs ou je pioche « mes » infos, je n’aurais au final pas grand-chose à dire.

  2. Théo 31 janvier 2014 / 4 h 57 min

    Merci notre Noireaude pour tes choix judicieux , et pertinent , ( comme toujours ) , sans prétentions , et lucide , dés que je sors de mes gardes de nuit (hosto) , je bondis sur ton site, et , également sur ceux ou tu vas chercher tes infos , la traduction que tu nous en fait est un avantage , quoique pour moi , la langue f.. , heu , pardon , ne m’est pas étrangère , un GRAND MERCI A TOI , sincèrement , tes articles sont toujours écrit dans un français correct ( c’est rare sur d’autre sites …… ) , sinon, merci pour  » Hydrogen  » , et bonne route l’ami ,

    sincèrement

     » on the road again  »

    Ugo

    MERCI , MERCI

Comments are closed.