Fritzing – Un soft sympa pour concevoir vos schémas électriques

fritzing-1

Si vous êtes bricoleur(euse), que le fer à souder ne vous fait pas peur et que vous aimez bidouiller des circuits électriques, Fritzing est peut-être le soft qu’il vous faut sous GNU/Linux. Celui-ci va vous permettre de disposer d’une interface très complète qui va vous servir à concevoir vos circuits électriques en assemblant et en connectant les composants de votre choix. Vous aurez pour cela un platine d’essai au centre de l’écran et sur votre droite différents types de composants, que vous pourrez placer d’un simple glisser/déposer sur la platine, avant de les connecter (et de tout faire exploser). Vous disposerez également de différents types de vues dont une vue schématique pas mal du tout et la possibilité d’enregistrer vos projets sous la forme d’un fichier .fzz. Si ça vous tente je vous ai fait quelques captures basiques.

Quelques captures :

Ici vous pouvez voir la platine d’essai, sur laquelle j’ai assemblé au pif quelques composant situés à droite. Vous pouvez également voir un petit fil bleu, qui symbolise une connexion.

fritzing-2

Sur la capture suivante vous pouvez voir le schéma correspondant à l’assemblage hasardeux que j’ai fait sur la platine d’essai. Il n’y a pas à dire ça a vraiment du chien :)

fritzing-3

Et enfin sur cette capture, vous pouvez voir l’enregistrement de mon projet (qui cela dit en passant finira sans doute aux oubliettes).

fritzing-4

Conclusion :

Étant une vraie tanche en électronique je n’ai pas une bonne vision d’ensemble des avantages et des limites de Fritzing, mais je suppose qui si vous touchez dans ce domaine vous serez à même de juger de son potentiel (ou pas) assez rapidement. En tout cas Fritzing a l’air assez sympa et très complet. pour avoir fouiné un peu quand même je peux vous assurer qu’il est bourré d’options potentiellement intéressantes.

Le seul bémol (pas des moindres) c’est que je l’ai testé sous Manjaro et que j’ai eu pas mal de plantages, le rendant tout bonnement inutilisable en production (voir tout court). Reste à voir si ça vient de mon installation, si ces bugs doivent êtres remontés et s’il se comporte de manière identique sur les autres distributions.

Gardez à l’esprit tout de même que Fritzing est encore en version beta, ce qui peut expliquer que tout ne soit pas encore parfait.

Installation :

Si vous voulez tenter le coup, vous pouvez installer Fritzing sur les principales distributions GNU/Linux en passant par les dépôts officiels. Sur Ubuntu par exemple un simple sudo apt-get install fritzing fera l’affaire.  Si vous voulez tester fritzing sur Archlinux ou Manjaro il suffit d’entrer la commande suivante dans votre terminal :

yaourt -S aur/fritzing

Pour les autres distributions, Windows et Mac OS X, vous trouverez tout ce qu’il vous faut en passant par la page de téléchargement du site officiel. N’hésitez pas à nous faire un retour si vous testez sur une autre distribution que Manjaro, histoire de voir si vous rencontrez également des soucis.

Amusez-vous bien et bon test.

source




5 Responses

  1. domi 14 octobre 2013 / 9 h 43 min

    Bonjour,
    Je vais être tatillon mais Fritzing permet de concevoir des schémas électroniques. Pour les schémas électriques il existe l’excellent QElectrotech développé par des français, libre et disponible pour windows et bien sûr pour Linux. à découvrir pour les professionnels de l’électricité.
    http://qelectrotech.org

    • noireaude 14 octobre 2013 / 12 h 30 min

      Non c’est pas tatillon, c’est plus juste ;)

  2. Strelok 12 octobre 2013 / 15 h 57 min

    ‘tain, moi qui fait un peu d’électro dans mon taf, c’est une bonne trouvaille !

    • noireaude 12 octobre 2013 / 16 h 46 min

      Si ça fonctionne :) Sous Manjaro ça plante irrémédiablement.

      • Strelok 12 octobre 2013 / 20 h 11 min

        Ouais, j’ai vu ca

Comments are closed.