Créer une clé USB Multi-boot en 6 étapes, avec Easy2Boot [Tuto]

e2Bfontmenu

Bonjour à tous, voici un petit article dont le but est de vous présenter Easy2Boot, un outil très pratique pour réaliser une clé USB multi-boot. Je tiens avant tout à remercier Sirhudson pour son post sur le forum linuxmint-fr, car c’est grâce à lui que j’ai appris a manipuler cet outil. Personnellement je me ballade toujours avec sur moi une clé USB, comportant un panel varié de live CD (Lubuntu 32 et 64bits, Manjaro net, parted magic etc.), ce qui m’a permis plusieurs fois de faire du dépannage à l’improviste. Alors avant de recopier bêtement les instructions du lien précédent (légèrement mis à jour), je voulais évoquer les points forts de ce formidable outil et ajouter quelques précisions pour les non-technophiles.

  • Une clé USB bootable : On dit d’une clé USB qu’elle est bootable, si on peut faire démarrer l’ordinateur dessus et lancer un système. Un peu a la manière d’un live CD.
  • Concept de persistance : La persistance est le fait de pouvoir conserver des données utilisateurs d’une session live, démarrée depuis un Live USB bootable. Les modifications que vous apporterez alors au système installé sur votre clé USB seront alors sauvegardées, ce qui n’est normalement pas le cas.
  • Une clé USB multi-boot : Une clé « USB multi-boot » est vous l’aurez probablement deviné, une clé USB vous permettant de démarrer sur différents systèmes à partir d’un même support. Vous pourrez ainsi choisir de lancer Ubuntu, Lubuntu ou une autre distribution au moment de booter sur la clé USB.

Vous connaissez probablement tous des logiciels permettant de créer des clés USB bootables, comme UNetbootinMultiSystem ou Easy2Boot, qui s’inscrit cette lignée et permet de créer des clés USB multi-boot. À la différence d’Unetbootin MultiSystem permet également de créer des clés de ce type, mais à l’usage il s’avère un peu moins pratique qu’Easy2Boot.

Le principal avantage d’Easy2Boot c’est que vous pouvez facilement gérer les Lives CD disponibles sur votre clé USB, là où avec MultiSystem il vous faudra passer par l’interface graphique du logiciel et par un procédé relativement long. Easy2Boot permet par exemple de copier ou de déplacer rapidement votre support live dans un dossier, sans vous tracasser plus que ça. Ça n’a peut être pas l’air extraordinaire, mais c’est extrêmement pratique. Ce principe vous permettra par exemple de gérer les live CD de votre clé USB depuis un PC quelconque et surtout depuis un OS quelconque. En contrepartie Easy2Boot ne permet pas (à ma connaissance) de créer des clés persistantes et son installation sur la clé USB est légèrement plus complexe qu’avec un des deux logiciels pré-cité.

Ceci étant dit et maintenant que vous en savez un peu plus, voici quelques instructions qui pourront vous être utiles, si vous souhaitez installer Easy2Boot sur une clé USB.

Il va falloir commencer par formater votre clé USB, de manière à ce qu’elle comporte une partition unique en FAT32 (gparted est un outil idéal pour cette opération).

Important :

Vérifiez bien au passage que la partition ainsi créée comporte bien le flag « bootable »

Il suffit ensuite de suivre ces quelques étapes :

  1. Téléchargez la dernière version d’Easy2Boot ici.
  2. Téléchargez la dernière version de Grub4Dos (featured) à cette adresse.
  3. Décompressez Easy2Boot dans votre clé USB, sachant que le dossier _ISO doit se trouver à la racine de votre clé USB.
  4. Décompressez Grub4Dos dans un dossier quelconque de votre ordinateur et non pas dans la clé USB.
  5. Placez vous vous ensuite dans le dossier de Grub4Dos avec votre terminal et exécutez la commande suivante, où sdX représente le nom de la clé (disponible via Gparted encore une fois).
sudo ./bootlace.com --time-out=0 /dev/sdX

Voilà c’est fait (déjà). Il ne vous reste plus qu’à copier maintenant quelques images iso dans le dossier _ISO/MAINMENU de votre clé USB et à tester tout ça en bootant dessus. Vous devriez alors voir apparaître un menu plus ou moins semblable à celui de Grub, vous proposant de choisir parmi les différents Live CD que vous avez copié votre clé.

Épatant non ?!!

Remarquez aussi que vous pourrez toujours ajouter des données quelconques sur votre clé USB et l’utiliser de manière traditionnelle.

Amusez-vous bien avec ce superbe outil.




28 Responses

  1. Marguerite 1 mai 2014 / 10 h 56 min

    salut noiraude,
    ne perds pas ton temps, c’est du spam, une pub déguisé (et l’occasion de faire croire que IE est leader sur le marché…) j’ai déja vu cela dans les commentaires d’un tas blogs, à chaque fois, un commentaire a coté de la plaque par rapport au sujet du blog/site…

  2. Julien 30 avril 2014 / 12 h 55 min

    Bonjour et merci beaucoup pour cette présentation / ce tuto.

    Petite question (un peu bête ?) relative au concept de persistance : est-ce que ça permet de conserver (i) les données utilisateurs (ex : un fichier édité sous LibreOffice) (ii) des données systèmes (ex : un logiciel non originellement installé, mais installé durant la session live), (iii) les deux ?

    Je trouve le petit paragraphe ambigu puisqu’il évoque les « données utilisateurs » avant de parler des « modifications apportées au système ».

    Merci !

    • N3mesis 30 avril 2014 / 13 h 24 min

      Bonjour,

      dans le cas d’une clef USB bootable, la persistance est la capacité du système live a garder « en mémoire » des données entre les différentes utilisations. Un programme n’est qu’un assemblage de différents fichiers présentant une organisation spécifique. La persistance d’un tel système permet donc de sauvegarder des « données utilisateur » (images etc.) ainsi que toute autre « modification apportée au système » (installation de programme, preference utilisateur des programmes etc.).

  3. Herisson 30 avril 2014 / 7 h 53 min

    Vraiment pratique car une fois la clef configurée, il suffit de glisser le fichier ISO dans MAINMENU et c’est tout. C’est super rapide et avant j’avais plusieurs clefs de 2 Go avec une distro sur chaque et maintenant une seule de 8 Go avec tout et l’ajout et suppression est ultra rapide.
    Bye Unetbootin et autres !
    Grand merci pour cette excellente astuce.

  4. Paacha 27 avril 2014 / 18 h 06 min

    Salut,
    Merci pour cette idée qui me semble trs pratique en théorie. Voila le méssage que j’obtiens apres avoir validé la ligne e commande sous terminal.
    Error: Invalid partition table. Must specify –floppy explicitly for floppy.

    • Doulby 27 avril 2014 / 21 h 39 min

      Tu as bien choisi remplacé X par la lettre de ta clé usb ?

  5. sogy 25 avril 2014 / 10 h 54 min

    Parfait ça fonctionne très bien.
    Bien plus pratique que MultiSystem puisqu’il suffit de glisser un .iso
    merci

    • noireaude 25 avril 2014 / 18 h 51 min

      Merci pour toutes ces précisions Stevesi ;)

  6. Doulby 25 avril 2014 / 9 h 57 min

    Super, vachement plus simple que multisystem. Xp fonctionne bien avec à condition de le bien mettre l’iso dans le répertoire windows>xp. Merci :)

  7. Steve 25 avril 2014 / 0 h 51 min

    grub4dos-0.4.5c-2014-01-17.7z is recommended for Easy2Boot. It has some bug fixes which easy2boot takes advantage of (e.g. correct alphabetical sorting).
    UEFI booting is now supported. Boot a variety of linux distros via UEFI (but you need to convert the ISO using a Windows script).

  8. tom 24 avril 2014 / 20 h 22 min

    excellent tuto, merci des bon tuyaux .

  9. Daniel DRZ 24 avril 2014 / 18 h 01 min

    Merci, je ne connaissais pas, cela va être très utile au sérial testeur que je suis :-)

  10. fassil 24 avril 2014 / 17 h 03 min

    Hello,

    Tout d’accord, je n’utilise que ça depuis multiboot, mais en pratique si vous jonglez un peu avec les isos sur une clé plutôt moyenne (4 Go ici), il arrive souvent un « non-contiguous files » invalidant. Si vous avez encore un bout de redmondie (& ça me fait mal d’écrire ça…), télécharger RMPrepUSB sur le même site qui vous remettra un peu d’ordre dans tout ça (un poil lentement, mais redmondie, tuwoa…) d’un ctrl + F2, de mémoire.
    Sous linux, la défrag de fat32, ça existe ?

    • N3mesis 24 avril 2014 / 18 h 01 min

      Il m’est en effet deja arrivé de voir cette erreur…
      Néanmoins, ça n’empeche pas Easy2Boot de lancer les dites iso (meme si ça prend quelques minutes supplementaires).

    • N3mesis 24 avril 2014 / 18 h 12 min

      Il semble néanmoins qu’il soit possible de remédier a ce problème en faisant un tar de l’iso puis en la décompressant.
      Ce n’est probablement pas la solution la plus efficace mais ça évite d’utiliser la fenêtre.
      Je teste ça des que j’ai un peu de temps libre et je te tiens au courant…

    • N3mesis 27 avril 2014 / 11 h 08 min

      Bon bah mon bon fassil, j’ai testé ça et je ne suis pas tres convaincu…
      Il y a encore de la recherche a faire de ce coté la.
      Je pense ouvrir un sujet a propos de l’utilisation de shake sur le forum Manjaro, en theorie ça permet de faire de la défragmentation.

      • fassil 28 avril 2014 / 10 h 30 min

        Yo,
        & bien, & si tant est qu’il y ait aussi de l’espace dispo sur la clé, cela a toujours fonctionné pour moi, juste lentement…
        & si on peut même + compter sur la redmondie pour défragmenter du fat32 (je garde Xp quasi que pour ça…), oû va-t-on ?
        A+

  11. Noireaude 24 avril 2014 / 17 h 02 min

    Sympa ce petit tuto. Merci N3mesis :)

Comments are closed.