Boinc – Participez à la recherche en mettant la puissance de calcul de votre machine à la disposition de divers projets scientifiques

Bien que les ordinateurs soient de plus en plus puissants de nos jours, il y a des domaines où les besoin en termes de calcul sont tellement importants, que même le plus puissant des CPU/GPU ne suffirait pas. Certains centres de recherche scientifiques, universités ou d’autres organisations utilisent donc des supercalculateurs, afin de couvrir leur besoins en termes de calcul. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle est souvent très coûteuse et qu’il est parfois difficile d’y avoir accès pour des raisons de planification. C’est comme les téléscopes, tout le monde ne peut pas les utiliser en même temps et aussi souvent qu’ils le souhaiteraient. BOINC est une application qui va vous permettre de placer les ressources de votre machine à disposition d’un ou plusieurs projets, que vous aurez choisis au préalable. Vous pourrez ainsi aider la recherche dans un domaine qui vous tient à cœur et pourquoi pas, peut-être participer au décryptage du génome humain ou à la découverte d’une étoile lointaine.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous le principe est assez simple. Après avoir installé et lancé Boinc, la première chose à faire est de sélectionner le ou les projets auxquels vous souhaitez participer. Cela se fait de manière anonyme, mais notez quand même que certains projets nécessitent une inscription préalable.

Vous pourrez ensuite définir certains paramètres comme la charge processeur/GPU que vous voulez allouer et le temps d’utilisation. Votre machine sera alors utilisée en fonction des ressources qu’elle est en mesure de fournir et que vous avez allouées, quand bien entendu vous n’êtes pas en train de l’utiliser à plein régime. Vous aurez aussi accès aux statistiques, à un gestionnaire de session vous permettant de garder le contrôle sur votre machine afin de toujours savoir ce qu’elle effectue et si vous êtes du genre « kikidur », au Top 100 des contributeurs les plus puissants.

Ce n’est pas le premier projet de ce style dont j’ai eu connaissance et j’ai toujours trouvé ce mode participation très sympathique, car il permet de participer à des projets scientifiques sans obligatoirement disposer d’un doctorat, ce qui est gratifiant. Si ça vous tente il suffit de vous rendre sur la page du projet pour en savoir plus. Vous y trouverez les binaires pour Windows et pour votre distribution GNU/Linux, ainsi qu’une foule d’informations et de la doc.

NB : Une fois que vous avez téléchargé l’archive pour Linux, rendez-vous dans son répertoire avec un terminal et entrez boinc ou ./boinc (je ne sais plus trop en fait). Si tous se passe bien les binaires apparaîtront et il vous suffira de cliquer dessus. Si vous n’y arrivez pas laissez un message dans les coms et je vérifierai ce soir, ou un lecteur passant par-là vous répondra ;)

Amusez-vous bien.

source




10 Responses

  1. Salamandar 3 février 2014 / 16 h 04 min

    Tiens, ça me donne envie de m’y remettre ! Mon 4core@4ghz, il lui reste pas mal d’utilisation non remplie :)

  2. Sylvhem 3 février 2014 / 13 h 46 min

    BOINC est également présent par défaut dans Ubuntu.

    « Ce n’est pas le premier projet de ce style dont j’ai eu connaissance »
    C’est pourtant sans doute le plus connu :). C’est cette plate-forme qui fait tourner, entre autres, SETI@Home et les projets du World Community Grid.

    • noireaude 3 février 2014 / 15 h 24 min

      Je ne savais pas qu’il était présent par défaut dans Ubuntu Oo.

  3. lhebui 2 février 2014 / 21 h 41 min

    J’ai installé aussi boinc sur ubuntu 12.04 sans pb grâce aux dépots.

  4. bruno-legrand 31 janvier 2014 / 13 h 34 min

    Boinc est présent d’office sur Emmabuntus ! :)

    • noireaude 31 janvier 2014 / 17 h 12 min

      Décidément il ‘y en a dans cette distribution :)

      • bruno-legrand 1 février 2014 / 19 h 54 min

        Eh ouais, elle est cool hein ! ;)
        On va peut-être même pouvoir rajouter « obmenu » dont tu as parlé récemment pour la prochaine version, je vais en parler aux collègues. :)

        • noireaude 1 février 2014 / 20 h 04 min

          Ah, ça serait cool d’avoir inspiré l’inclusion d’un soft dans Emmabüntus. Tiens moi au courant si c’est validé :)

          • bruno-legrand 1 février 2014 / 23 h 47 min

            Pas de soucis, j’en parle à Patrick et on verra ça ;)

Comments are closed.