ASRI éducation, revalorisation informatique en milieu scolaire.

Plop les bovins.

Je vais vous avouer que j’ai reçu ce soir un mail comme tant d’autres qui me présentait un « truc » que je me suis promis d’aller voir à l’occase. Vous avez compris que sur le coup je n’étais pas trop emballé et que j’ai pris cela pour une sollicitation quelconque comme on en a « trop souvent » dans nos boîte mails.
Puis j’avais pas encore bu mon café bordel !!! C’est pas bien d’envoyer un mail quand les gens n’ont pas encore leur dose de caféine !!!
J’ai quand même cliqué sur ce lien car je reste un vilain curieux et je suis tombé sur un projet que j’ai vraiment trouvé super sympa.

Le projet en question se nomme ASRI (Action Solidaire de Revalorisation Informatique en Millieu Scolaire).
Celui-ci s’articule autour de 2 constats simples :
L’équipement informatique dans l’éducation nationale : Il est souvent inadapté ou insuffisant par rapport aux besoins des élèves. Aussi bien au niveau matériel qu’en terme d’applications.
La mauvaise gestion et l’accroissement des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques)  : Si on prend le cas des ordinateurs anciens, on est forcé de reconnaître que bon nombre d’entre eux ou de leur composants sont jetés alors qu’ils fonctionnent et qu’ils pourraient êtres utilisés encore un bon moment.
Mais comme le font remarquer les responsables de l’association, « le marché ne tend pas aux ordinosaures« .
Partant de ces deux constat l’ASRI propose une solution à ce gros gaspillage et à ce manque de moyens.
Revaloriser via un reconditionnant les ordinateurs en voie de destruction ou de recyclage, afin de leur offrir une deuxième vie et de pouvoir ainsi les remettre gratuitement dans les circuits scolaires ou associatifs.

Outre le fait de reconditionner des machines, leur action vise également à les libérer en y installant des logiciels libres gratuits (ce qui n’est pas fait pour me déplaire).

Les moyens de mise en oeuvres sont les suivants et peuvent se résumer en 4 étapes :

1 La préparation : définir les besoins, s’informer des solutions possibles (logicielles et matérielles).

2 La collecte : collecter des ordinateurs (donnés par des particuliers, des entreprises ou des collectivités).

3 Le reconditionnement : réparer et reconditionner (installation de logiciels open source GNU/GPL Linux) le matériel collecté.

4 La redistribution : mettre en service le matériel reconditionné dans les écoles, les associations ou les familles. Former et accompagner les utilisateurs.

Je vous avoue que c’est une idée qui me parle très fort car j’ai eu moi même une idée similaire il y a quelques temps (hein Michel), mais faute de temps je n’ai pas pu m’y mettre.

D’autre part elle met en avant 2 points qui me tiennent à coeur depuis un bon moment à savoir, le logiciel libre et ce que je qualifierait de « consommation juste et équitable ».

Il ne fait aucun doute que cela ne sera pas facile pour eux mais je sui convaincu que ça va marcher.

Je vous invite donc si cette initiative vous plaît, à aller faire un petit tour sur leur sites pour vous faire une petite idée du projet. Vous y trouverez plein d’infos sympas et même un forum.

asri-education.org

asri.edu.free.fr

Pour le reste parlez en autour de vous.

Faites chauffer le bouche à oreille, le téléphone Arabe, Alsacien, Pékinois ou celui que vous voulez on s’en fiche, pourvu que ça circule.

Et surtout faites tourner vos réseaux sociaux (je prend les noms de ceux qui ne le font pas) !!!

Moo !!!


7 Responses

  1. Anonymous 12 mai 2012 / 14 h 27 min

    Bonjour,

    Cette distribution très réactive même sur un P3 800 MHz et 256 Mo de ram (version 2.1a de septembre 2010) est très appréciée en école maternelle.

    Pour les enfants en âge de l’école primaire, en usage à la maison, j’ai plusieurs témoignages de parents qui disent : ma fille réclamait toujours des cahiers de devoirs de vacances, maintenant elle fait des exercices avec ASRI éducation. Soit sur un ordi de 10 à 12 ans, dédié, soit sur l’ordi familial en session live-cd.

    Une collégienne de 11 ans était ravie de s’en servir sur son ordi portable avec écran 17 pouces. Son windows 7 buggait, alors qu’asri démarre très rapidement et est très réactif (entièrement chargé en mémoire vive).

    Cordialement.

  2. Noireaude 11 mai 2012 / 23 h 06 min

    C’est vrai, du vécu aussi. j’ai jamais réussi à rendre cette version du blog entièrement compatible avec IE8. Rien à faire…

    Tout fonctionne à peu près mais dès que tu as un « com » sur un post, quand tu veux l’ouvrir la page se fige et basta. Sans compter les CSS carrés alors qu’ils apparaissent en rond normalement et les lenteurs chroniques avec le bon vieux « IE ne répond pas »…

    Comme tu le fais remarquer chaque version à ses propres incompatibilités.

    A croire qu’ils ne connaissent pas les « standards Web » les gars chez « crosoft ».

    C’est grave quand même …

  3. Polo38 11 mai 2012 / 22 h 58 min

    :) le pire c’est quand tu développes des applications ou sites web et que tout marche avec les autres navigateurs sauf sous IE (avec une version bien précise…). En effet çà marche avec IE8, IE9 version 64 bits mais pas avec IE9 version 32 bits…(du vécu…) J’aime IE… :-s

  4. Noireaude 11 mai 2012 / 22 h 44 min

    Clair, très bon point. Autant je peux trouver quelques bons aspects à Windows XP ou Seven. Autant IE je peux pas.

    Je hais ce navigateur toutes versions confondues. Chaque nuit il me donne envie de péter l’écran et d’éclater la tour …

    Il devrait être interdit et ses développeurs emprisonnés à vie (bon ok j’exagère un peu) :)

  5. Polo38 11 mai 2012 / 22 h 38 min

    En effet ;-) Dans tous les cas avec Linux, ils ne passeront forcément pas par IE ! C’est déjà un bon point ! :)

  6. Noireaude 11 mai 2012 / 22 h 28 min

    Je vois ce que tu veux dire. Moi même café mis à part, je chouine dès que je suis au boulot et que je suis obligé de me taper une connexion de merde avec insulte suprême IE 8 qui bug de partout.

    Après il faut prendre en compte que le projet vise le milieu éducatif (primaire) et associatif qui sont souvent dépourvus de moyens ( et par les temps qui courent ça ne va pas aller en s’arrangeant).

    Je ne suis pas convaincu que leur machines (sous Windows) soient déjà des foudres de guerre et qu’elle tournent mieux qu’un pc de 4, 5 ans bien optimisé GNU/Linux avec une distro bien choisie.

    À voir …

    Bonne soirée à toi également ;)

  7. Polo38 11 mai 2012 / 22 h 17 min

    Salut !

    Le projet est pas mal en effet ! Par contre, j’ai quelques doutes concernant la réaction des futurs utilisateurs de ces systèmes de plus de 5 ans. En effet, nous sommes actuellement dans un monde où tout doit aller vite et un monde de consommation (il est plus intéressant d’acheter un nouveau produit que de le faire réparer). Au niveau de la réparation des produits, je pense qu’avec la « crise », cela peut repartir, par contre les jeunes qui sont habitués à utiliser des ordinateurs récents à domicile vont-ils accepter de passer sur des ordinateurs un peu plus vieux et un peu plus lents.

    Donc quand je lis : « Si celui-ci n’est effectivement plus adapté à un usage familial intensif, il peut néanmoins être revalorisé et utilisé par des enfants encore de nombreuses années. »

    Les enfants habitués à leur « confort » à domicile, ne vont ils pas « s’exciter » si l’ordinateur ne répond pas dans la seconde (même en prenant en compte qu’ils ne boivent pas de café lol).

    A voir ! Mais le projet est intéressant et j’espère qu’il marchera !

    Bonne soirée !

Comments are closed.