Ekiga publié en version 4.0.

Plop les bovinautes !!!

Ekiga anciennement (GnomeMeeting) est un logiciel de téléphonie et de visioconférence VoIP multiplateformes semblable à Skype. Après bientôt trois ans sans nouvelle version et trois mois après la dernière Beta, le bel animal vient de nous parvenir en version 4.0.

Cette nouvelle mouture apporte quelques nouveautés et pas mal d’améliorations en plus de bénéficier d’un grand nombre de corrections de bugs.

Pour ce qui est des changements on notera par exemple :

Une révision complète de la fenêtre principale.

L’utilisation d’un jeux d’icônes Gnome en place et lieu des icônes Ekiga.

Un nouveau plugin pour Pulse audio (en ptlib).

L’utilisation  de nouveaux codecs audio, SILK (utilisé par skype), G.722.1 (aka Siren 7), G.722.2 (aka GSM-AMR large bande).

Un mode Appel/Réponse automatique.

Le soutien du traitement des flux vidéo multiples (H.239).

L’ajout d’info-bulles pour les différentes fenêtres et boîtes de dialogue.

Et bien d’autres choses encore.

Si vous voulez en savoir un peu plus vous pouvez consulter les notes de version sur cette page, je vous laisse également un petit lien si vous avez envie de voir quelques captures.

Si vous voulez installer Ekiga sur GNU/Linux ou Microsoft Windows, c’est ICI qu’il faut vous rendre.

NB : Malheureusement la jolie dame n’est pas livrée avec, dommage  :'(_

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source

Profiter des fonds d’écran d’Interfacelift grâce à un petit scirpt pour Debian et dérivés.

Plop les bovinautes !!!

Interfacelift est un site regroupant divers thèmes d’icônes, de thèmes et de fonds d’écran pour différentes plateformes. La particularité de ce site est que les fonds d’écrans sont magnifiques et en haute résolution, en moyenne 1920 x 1080 pixels.

On va voir comment installer et utiliser un petit script sympa, qui va nous permettre de télécharger 10 fonds d’écran aléatoirement sur ce site sans devoir passer par un navigateur.

Pour commencer il va falloir installer Lynx présent dans les dépôts officiels de Debian et dérivés.

sudo apt-get install lynx

On va ensuite installer et autoriser le script en question :

wget http://dl.dropbox.com/u/964512/misc/interfacelift.sh
chmod +x interfacelift.sh

Une fois que c’est fait vous pouvez lancer le script et télécharger aléatoirement 10 fonds d’écrans à l’aide de la commande suivante :

sh interfacelift.sh

Le téléchargement devrait alors commencer et les fichiers devraient arriver dans votre /home à l’intérieur d’un dossier nommé Pictures. Vous pouvez bien entendu répéter l’opération autant de fois que vous le désirez.

Pour changer le répertoire de destination il suffit d’éditer le script et de modifier la ligne 15 :

Bon ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais si vous aimez les jolis paysages et changer souvent de fond d’écran sans pour autant devoir fouiner des heures, ça peut toujours servir.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

sourceimage

Installer PPA-Purge multi-arch sur Ubuntu 12.10 (PPA).

Plop les bovinautes !!!

Si comme moi vous tournez sur Ubuntu et que vous aimez installer des paquets dans leur dernières versions ou non disponibles dans le dépôts officiels, les PPA font sûrement partie de votre environnement.

Il est toujours bon de faire attention quand même et de faire un brin de ménage de temps en temps pour ne pas que le bordel s’installe. Quand on a installé une application qui finalement ne nous sert pas à grand chose ou qui provoque l’instabilité de note système par exemple.

Il existe déjà quelques GUI qui proposent de nous aider à gérer nos PPA comme Y PPA Manager, PPA-Purge est un autre outil sympa qui nous permet de supprimer des PPA, mais en ligne de commande.

C’est sympa pour ceux qui préfèrent en découdre avec la ligne de commande mais cela peut avoir un autre avantage à ne pas négliger. Comme je l’ai dit plus haut il peut arriver qu’un PPA provoque l’instabilité de notre système et plante votre session graphique (ça m’est déjà arrivé). C’est toujours bien dans ce cas là de pouvoir se loguer sur un TTY en urgence et de pouvoir virer le PPA rebelle à l’aide d’une simple commande.

PPA-Purge est parfait pour ça.

Si ça vous tente vous pouvez installer la bête via devinez quoi ?!! Un PPA bien sûr et ces quelques lignes de commande :

sudo add-apt-repository ppa:nilarimogard/webupd8
sudo apt-get update
sudo apt-get install ppa-purge

Au niveau de l’utilisation rien de bien compliqué, on va partir du principe qu’on veut supprime le PPA ci-dessus.

Il suffit d’entrer la commande suivante :

sudo ppa-purge ppa:nilarimogard/webupd8

Enfantin quoi.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source

Installer Gnome Weather Extension sur Ubuntu 12.10, Arch Linux et Fedora 17.

Plop les bovinautes !!!

Gnome Weather Extension est une des meilleure extensions pour Gnome Shell, comme son nom l’indique cette dernière va vous permettre d’afficher diverses informations sur les prévisions et la météo de votre région.

Cette extension vous permet également de paramétrer l’accès à d’autres informations et réglages, comme par exemple l’unité de mesure à utiliser pour la température, la force du vent, la pression atmosphérique et bien d’autres choses encore…

La sortie récente de Gnome 3.6 et d’Ubuntu 12.10 est l’occasion de rappeler comment installer ce très bel animal. Nous verrons également comment l’installer sur Fedora 17 et Arch Linux.

Installation sur Ubuntu 12.10 (PPA) :

sudo add-apt-repository ppa:gnome-shell-extensions
sudo apt-get update
sudo apt-get install gnome-shell-extension-weather

Installation sur Arch Linux :

wget https://aur.archlinux.org/packages/gn/gnome-shell-extension-weather-neroth-git/gnome-shell-extension-weather-neroth-git.tar.gz
tar xvzf gnome-shell-extension-weather-neroth-git.tar.gz
cd gnome-shell-extension-weather-neroth-git
makepkg -si

Installation sur Fedora 17 (via les dépôts RPM fusion) :

su
yum --enablerepo=rpmfusion-free-updates-testing install gnome-shell-extension-weather

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source

Installation de Sabayon sur une machine sans BIOS legacy.

Salut les ruminants, et me revoilà avec une installation de Sabayon, distribution basée sur Gentoo qui n’a pas voulu booter à l’installation.

La plupart des ordinateurs portables possèdent un boot legacy, mais avec certains, vous n’aurez pas cette chance, et toute tentative d’utiliser EFI pour booter échouera lamentablement. Il faut donc trouver une autre solution pour booter.

Ce qui ce passe, c’est :

  • grub2 supporte UEFI pour les deux modes 32 et 64bit, donc ça marche pour toutes les machines.
  • grub2 nécéssite efibootmgr pour mettre en place l’environnement de boot,
  • efibootmgr nécessite d’avoir accès aux variables d’EFI, donc nécessite un kernel comprenant le support des variables EFI.
  • Mais il n’y a aucun moyen d’accéder à ces variables quand on utilise un boot legacy.

On en arrive à l’éternel problème de la poule et de l’oeuf…


Du coup, face à une telle situation, un moyen est de reprendre un bon vieux Gentoo. Pour rappel, Sabayon est une distribution basée sur gentoo, mais avec un gestionnaire de paquets pré-compilés  Il faut donc graver (ou faire un USB bootable) d’un SysRescueCD, ou d’un autre CD gentoo de votre choix qui prenne en charge les supports EFI.

Puis on boot à partir du SysRescueCD. On peut alors partitionner le disque en trois parties : une partition vfat EFI de 200Mo, une partition root – et tout le reste, et une partition /home. La partition EFI est à monter en /mnt/gentoo/boot/efi, et dedans, créer un dossier EFI.

À présent, il est temps de configurer et compiler le noyau. Attention, assurez-vous d’avoir activé le support EFI Stub. Préconfigurez les paramètres de boot dans le kernel, assurez-vous de ne pas avoir oublié de module indispensable au démarrage. De cette façon, vous n’aurez pas besoin de vous soucier d’un initrd.

Faites un Build, puis Install du kernel.

# make && make modules_install

Puis copiez / boot/vmlinuz- * dans / boot / efi / EFI / kernel.efi – assurez-vous de lui donner un suffixe efi sinon il ne fonctionnera pas. Le nom que vous utilisez actuellement n’est pas vraiment important et vous ne l’utiliserez qu’une seule fois.

# cp arch/x86/boot/vmlinuz-* /boot/efi/EFI/kernel.efi

Maintenant, vous avez besoin d’un shell EFI. Le wiki Gentoo a un lien pour le téléchargement du fichier, il suffit de le mettre dans la racine de la clé USB SysRescueCD. Ensuite, vous pouvez choisir de démarrer à partir de l’écran « BIOS » de configuration, qui est ce que vous obtiendrez après un redémarrage.

À ce stade, il vous suffit d’exécuter la base du noyau : FS1:\EFI\kernel.efi sera suffisant pour qu’il puisse démarrer. Après le boot terminé, vous êtes maintenant dans un noyau opérationnel EFI, booté en mode EFI. Et la seule chose qui vous reste à faire est

grub-install –efi-directory=/boot/grub/efi

Et… vous y êtes !

Lorsque vous redémarrez, grub2 démarre en mode EFI, boot votre kernel, et continue avec celui-ci. Plutôt simple, pas vrai ?

ga3lig


Unity PHP Lens | Une nouvelle lentille dédiée à PHP (PPA).

Plop les bovinautes !!!

Si vous aimez Ubuntu, Unity et PHP cette nouvelle lentille va sans doute vous plaire.

Unity PHP lens est une nouvelle lentille qui va vous permettre d’effectuer des recherches et de fouiner dans des résultats contenant de la doc, des PDF, des articles, dans le manuel officiel et bien d’autres choses encore, qui tournent autour de ce langage de programmation.

Niveau utilisation il n’y a rien de compliqué, une fois cette nouvelle lentille installée il suffit de lancer une recherche via le champs dédié et de fouiner à votre guise.

Si ça vous tente vous pouvez installer le bel animal sur Ubuntu 12.10 à l’aide de ce PPA et de ces quelques lignes de commande :

sudo add-apt-repository ppa:asimlqt22/ppa

sudo apt-get update

sudo apt-get install unity-lens-php

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source + image

Linux Mint 13 – Mettez a niveau certain paquets (de Nadia) via les backports.

Plop les bovinautes !!!

Linux Mint 14 Nadia a fait son apparition il y a quelques jours, apportant quelques inovations et améliorations comme Cinnamon 1.6, le noyau Linux 3.5x, Nemo, MDM 1.07 etc …

Pour les utilisateurs qui ont installé Linux Mint 13 Maya et qui ne veulent pas effectuer la mise à jour vers Nadia, l’équipe de développement de Linux Mint offre la possibilité de mettre à jour l’environnement de bureau et d’autres paquets, via les dépôts backports.

Grâce à ces dernies pourrez ainsi mettre à niveau des paquets comme Cinnamon, Muffin, Nemo, MDM, Mate etc …

Pour se faire il suffit simplement de vous rendre dans Menu / Préférences / Sources logiciel et de cocher la case Backported Packages.

Amusez-vous bien.

Moo !!!

source + image

GTK Morph – Déformez facilement vos jolie frimousses sur Debian et dérivés.

Plop les bovinautes !!!

Déformer sa frimousse sur une image n’est généralement pas très utile mais une chose est sûre, c’est toujours rigolo. Bien qu’il existe un paquet de sites proposant de faire ça en ligne et que l’on puisse utiliser des applications comme the Gimp pour s’enlaidir joyeusement, rien ne nous empêche de parler de GTK Morph, qui a l’air bien sympathique.

Il s’agit d’une application dédiée à la déformation des images qui offre de nombreuses fonctionnalités ainsi que la possibilité de créer des animations. Il s’agit d’une simple interface graphique utilisant libmorph, la célèbre bibliothèque dédiée à la déformation des images.

GTK Morph permet de déformer les images de différentes manières, on peut déformer les yeux, le visage, décolorer les images, mais également créer des filtres personnalisés, des animations gif ou encore des films.

Tout ça m’a l’air vraiment sympa et cela devrait sans aucun doute amuser vos bambins.

GTK Morph est présent dans les dépôts officiels des principales distributions GNU/Linux. Si vous voulez l’installer sur Ubuntu, Debian ou dérivés, il suffit d’entrer cette petite ligne dans votre terminal :

sudo apt-get install gtkmorph

Pour lancer la bête il suffit d’effectuer un petit ALT + F2 et d’entrer gtkmorph dans le champs dédié à cet effet.

NB : Amusez-vous bien et surtout n’oubliez pas de nous faire partager vos trognes déformées si vous vous lancez. J’en ferai peut être de même (vu la taille de mon nez ça peut être pas mal hi hi)

NB 2 : Non la dame sur la photo n’est pas livrée avec l’application, dommage (pardon mamie) !!!

Moo !!!

source + image