Rapid Photo Downloader 0.4.5 disponile.

Plop les bovins.

Je vous ai parlé il y a quelques temps de Rapid Photo Downloader, une petite application qui permet de transférer rapidement et simplement des photos depuis votre appreil numérique.


Le bel animal vient de passer en version 0.4.5 et bénéficie de quelques améliorations et corrections de bugs. On notera par exemple :

Pour augumenter les performances du programme, les vignettes s’affichent uniquement quand tous les périphériques on été scanés.

Pour indiquer que la numérisation est en cours la barre de progression s’anime et affiche le total cumulé du nombre de photos et de vidéos trouvées.

Lors de la numérisation d’un très grand nombre de fichiers depuis un appareil rapide, la barre de progression peut faire une pause. Si cela se produit attendez simplement que l’analyse soit terminée.
Correction du bug # 1014203. Le programme affiche maintenant les résultats de l’analyse des fichiers beaucoup plus rapidement.
Vous pouvez maintenant utiliser la ligne de commande si vous le souhaitez, pour détecter automatiquement les périphériques d’exportation.
Ajout d’informations supplémentaires pour la sortie de débogage.
Mise à jour de certaines pages du manuel.

Diverses mise à jour liguistique : Néerlandais, Estonien, traductions Allemande, Italienne, Norvégienne et Polonaise.

Comme vous pouvez le constater, malgré deux sorties relativement proches un gros travail a été effectué.

Si vous voulez installer le bel animal, vous pouvez ajouter le PPA suivant à l’aide de ces quelques commandes :

sudo add-apt-repository ppa:dlynch3/ppa

sudo apt-get update && sudo apt-get install rapid-photo-downloader

Amusez vous bien.

Moo !!!

Un menu stylé "Windows 7" pour Cinnamon.

Plop les bovins.

Cinnamon a pas mal de bons côtés, il est léger, souple et surtout entièrement paramétrable.
Ce dernier point est fondamental à mon sens, car les nouveaux environnements tels que Gnome-Shell et Unity ont la particularité de vanter leur concept paradigmes soi-disant révolutionnaires, alors que dans les faits on ne peut plus rien faire (simplement) sans un max de bidouilles, ou sans une tonne d’extensions.
C’est un peu « regarde comme c’est beau mais touche à rien p’tit con ». Bref …
Si vous êtes passés sous GNU/Linux il y a peu de temps ces environnements peuvent être déroutants.
Si en plus le menu démarrer de Windows 7 vous manque et que vous êtes prêts à tester autre chose, Cinnamon va vous permettre de remédier facilement à cela grâce à un thème qui reprend l’aspect du menu démarrer deSeven. Vous allez également pouvoir retrouver à peu de choses près le même type de navigation dans ce menu, que dans celui de windows.


Pour l’utiliser il n’y a rien de bien compliqué à faire, il suffit de vous procurer l’archive sur cette page et de la décompresser dans le menu suivant (n’oubliez pas de faire un CTRL+H pour afficher les dossiers cachés)  :

.local/share/cinnamon/applets
Vous pourrez ensuite le personnaliser à votre guise en passant par le menu des paramètres de Cinnamon.
Amusez vous bien.
Moo !!!

Deux nouveaux effets pour les fenêtres de Gnome | Window Scale In et Window Slide In.

Plop les bovins.

Lors du passage de Gnome vers Gnome-Shell les développeurs on fait le choix de passer de Metacity qui utilisait OpenGL, à Mutter qui s’appuie sur Clutter. Celui-ci offre plus de souplesse et permet d’introduire de nouveaux effets applicables aux fenêtres.
Gnome-Shell bénéficie de 2 nouveaux effets pour l’affichage de ses fenêtres grâce à 2 deux extensions, Window Scale In et Window Slide In. Je ne sais pas si cela donne un bon aperçu de ces nouvelles possibilités mais en tout cas ça change un peu.
On ne va pas s’en priver :)

Ces deux extensions introduisent des effets lors de l’ouverture et de la fermeture des fenêtres.
La première Windows Scale In (ma préférée), les fera apparaître en fondu à partir du coin en haut à gauche de votre écran. Window Slide In quand à elle, les fera apparaître par un glissement venant de la partie latérale de votre écran.
Bon je vais vous avouer que cela ne casse pas trois pattes à un canard hein, mais c’est toujours bon à prendre quand on aime un peu agrémenter son poste de travail.
Je vous déconseil en revanche d’activer les deux extensions en même temps, votre écran ne va pas exploser mais ça donne un truc pas très propret.
Si vous voulez les essayer vous pouvez vous les procurer depuis leur pages respectives.
Amusez vous bien.
Moo !!!

Ubuntu 12.10 | Arrivée de Disk Usage Analyser (Baobab) en version 3.5.3.

Plop les bovins.

Si vous êtes en train de tester la prochaine version d’Ubuntu (12.10) vous allez pouvoir vous mettre sous la dent une nouvelle application mise à jour pour l’occasion. Il s’agit cette fois de Disk Usage Analyser (Baobab) qui vient de passer en version 3.5.3.

Pour ceux qui ne connaissent pas Baobab, il s’agit d’un petit utilitaire disposant d’une interface graphique qui permet d’afficher les informations d’espace disque de manière très précise.

Ce qui le différencie des autres applications du même style c’est que son analyse ne concerne pas seulement l’espace libre/occupé en lui même. Baobab est en effet capable d’afficher précisément l’espace disque utilisé par les dossiers et les applications présent(e)s sur votre disque, sous forme de graphique.

Vous pouvez ainsi scanner un disque, un fichier, un répertoire ou une arborescence afin de savoir « qui » « occupe » quoi ».

Ça m’a déjà servi une fois quand je me suis aperçu qu’il me manquait de l’espace disque sans savoir pourquoi, il s’agissait d’un fichier de capture Wireshark que j’avais oublié dans un coin lors d’un audit.

Bref vous l’avez compris c’est une application qui peut être très utile.

Le bel animal bénéficie désormais d’un look revu et corrigé (c’est vrai qu’il faisait un brin vieillot)Des icônes ont été ajoutées à l’interface, quelques boutons minimalistes ont également fait leur apparition et pour parfaire le tout l’interface à été revue afin de coller aux nouveaux standards visuels de Gnome.

Si vous voulez essayer cette nouvelle version sur Ubuntu 12.10 vous pouvez simplement passer par l’Ubuntu Software Center.

Baobab est également disponible pour les autres version d’Ubuntu mais en version 3.4.1 seulement pour le moment.

Amusez vous bien.

Moo !!!

Source

Installer le noyau Linux 3.4.4 sur Ubuntu.

Plop les bovins.


Avertissement : Avant de vous lancer sachez que la manipulation indiquée n’est pas sans risques. Si vous n’êtes pas un familier des environnements GNU/Linux et que vous ne savez pas récupérer un système endommagé ou devenu instable, passez votre chemin… Je ne saurais être tenu responsable en cas de problème(s).

Greg Kroah-Hartman le développeur principal du noyau Linux, vient d’annoncer la sortie de la version 3.4.4 du kernel qui embarque quelques corrections et améliorations par rapport aux versions précédentes.

Le noyau Linux 3.4.4 corrige quelques problèmes avec « Remoteproc », Asoc et quelques corrections concernant l’USB (usb_set_configuration).

On notera également l’amélioration du soutien pour les systèmes RT USB-RTS01 et Sierra Wireless, ainsi que des correctifs pour Huawei K4605 Internet. Ce dernier est désormais pleinement reconnu et fonctionne même si l’opérateur interdit.

Si vous voulez en savoir plus, le changelog du noyau 3.4.4 est disponible sur cette page.

Si vous voulez tester cette nouvelle version il va falloir entrer ces quelques lignes dans votre terminal :

Téléchargement du script (32 et 64 bits) :

wget -O linux-kernel-3.4.4 http://dl.dropbox.com/u/47950494/upubuntu.com/linux-kernel-3.4.4

Attribution des droits :

chmod +x linux-kernel-3.4.4

Lancement du script :

sudo sh linux-kernel-3.4.4

Pour tester la version utilisée au redémarrage entrez ceci :

uname -a

Pour désinstaller le noyau 3.4.4 :

sudo apt-get purge linux-image-3.4.4-030404

Et enfin si vous rencontrez des problèmes avec votre carte Nvidia il va falloir entrer ces quelques lignes :

cd /usr/src/linux-headers-3.4.4-030404-generic/arch/x86/include

sudo cp -v generated/asm/unistd* ./asm



Ou faire appel à Linus Torvalds (ok c’est la dernière fois promis :) :

Amusez vous bien.

Moo !!!

Source, Image

Wine 1.5.7 (développement) disponible.

Plop les bovins.

Une nouvelle version de développement de Wine, l’application qui permet d’utiliser des programmes prévus pour Windows sous GNU/Linux est disponible au téléchargement.

Cette nouvelle version teste introduit quelques amélioration dont voici un petit aperçu :

Une nouvelle version du moteur Gecko basé sur Firefox 13.

Le support des périphériques dynamiques avec UDisks2.

Amélioration des classes de flux mis en œuvre dans  C + + runtime.

Soutien pour les métadonnées dans les fichiers TIFF.

Amélioration de la mise en œuvre WBEM.

Amélioration du support pour les formats de papier d’imprimantes.

Divers corrections de bug …

Si vous voulez essayer cette nouvelle version vous pouvez entrer le PPA suivant :

sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-wine/ppa

sudo apt-get update && sudo apt-get install wine1.5

Amusez vous bien.

Moo !!!

Source

Sitckynotes Indicator 0.1 | Un petit soft sympa pour les fanas du post-it.

Plop les bovins.

Si vous êtes vraiment tête en l’air et que les petites applications dont je vous ai déjà parlé ici pour planifier vos tâches n’ont pas réussi à vous remettre dans le droit chemin, pas de panique, tout n’est pas encore perdu.
Il existe une arme ultime pour les étourdis, le Post-it.


J’ai découvert aujourd’hui une petite application sympa  Stickynotes qui se place dans votre barre de tâche et qui possède quelques options bien pratiques.

Vous allez pouvoir créer des notes et les coller où vous le voulez sur votre bureau.

Il vous sera possible ensuite de faire pas mal de choses avec, les éditer, les redimensionner, en masquer certaines ou les masquer toutes, les déplacer d’un bureau à l’autre et plein d’autres choses encore.

Notons également que les post-it collés sur votre bureau restent à leur place même après un redémarrge (pratique). Il existe pas mal d’autres soft dans ce domaine mais je dois avouer que c’est de loin celui que j’ai trouvé le plus sympa.

Quand je vois ça, cela me fait penser au bon vieux frigo bardé de trucs jaunes :)

Si vous avez envie de l’essayer il suffit d’entrer le PPA suivant (Precise) dans votre terminal à l’aide de ces quelques lignes :

sudo add-apt-repository ppa:umang/indicator-stickynotes

sudo apt-get update && sudo apt-get install indicator-stickynotes

Amusez vous bien.
 
Moo !!!
 
Source et image. Image d’illustration.

Désactiver la confirmation de fermeture dans Gnome Terminal.

Plop les bovins.

Vous avez sans doute remarqué que quand vous utilisez votre terminal, il vous est impossible de fermer ce dernier sans passer par la validation d’une demande de confirmation quand une une tâche est encore active en toile de fond.
Si c’est pratique de temps à autre (vraiment rarement dans mon cas), ça devient vite très pénible au quotidien. Encore plus quand la demande de confirmation arrive alors que toutes les tâche sont achevées dans le bouzin (ça arrive aussi).


Pour se débarrasser de cette option c’est super facile, on va voir tout de suite comment procéder.

Il va falloir tout d’abord télécharger un petit packet (gconf-editor) :

sudo apt-get install gconf-editor

Une fois que c’est fait on va lancer le bel animal via notre terminal (capricieux) :

gconf-editor

Quand la fenêtre s’affiche naviguez dans les menus disponibles en suivant le chemin suivant :

/apps/gnome-terminal/global

Arrivé sur place il vous suffit de décocher l’option confirm_window_close comme sur l’image ci-dessous :

Voilà, le tour est joué, vous êtes maintenant tranquille.

Amusez vous bien.

Moo !!!

Source