CMUS – Un lecteur audio en mode console pour GNU/Linux

cmus v2.6.0_009

Après vous avoir parlé de Lollypop dans le précédent billet, un lecteur a souhaité me parler de Cmus. Il s’agit d’un lecteur audio super léger fonctionnant en mode console (entendez pas là dans votre terminal), assez semblable à Moc et Sox dont nous avons déjà parlé ici. Alors nous n’allons pas nous éterniser dans l’intro et entrer tout de suite dans le vif du sujet. Vous allez voir, ça va sans doute vous plaire. Lire la suite

Lollypop – Un nouveau player audio pour GNOME

À propos de Lollypop_007

Les players audio sont nombreux sous GNU/Linux et si je ne les ai sans doute pas tous testé, je ne dois pas en être très loin. Alors après avoir vu passer quelques news sur un nouveau player pour GNOME, je ne pouvais pas passer à côté sans tester la bête. Lollypop, c’est son nom, a été conçu dans le but de fournir aux utilisateurs un lecteur audio facile à utiliser et pouvant s’intégrer de manière satisfaisante dans les nouveaux environnements de bureau GNU/Linux (GNOME, Unity, Cinnamon etc). Concrètement les options disponibles ne sont pas légion, mais c’est déjà largement suffisant pour un usage courant. Lire la suite

HandyLinux 1.7 disponible – Du changement en perspective …

HandyLinux est une distribution GNU/Linux très intéressante, qui s’appuie sur Debian et utilise Xfce comme environnement de bureau par défaut. L’ambition de cette distribution est de fournir un environnement facilitant l’accès à l’informatique aux grands débutants et d’embarquer un certain nombre d’outils (une loupe, un clavier virtuel, un synthétiseur vocal etc) afin de permettre un bon niveau d’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Ce qui est très intéressant avec HandyLinux, c’est que si vous jugez que votre courbe d’apprentissage a atteint un niveau suffisant, vous pouvez désinstaller les applications et les options de facilité afin d’avoir une Debian classique entre les pattes. Ça change un peu des distributions basées sur Ubuntu.

Arpinux vient de nous annoncer l’arrivée d’une nouvelle version (1.7) d’HandyLinux, qui vous vous en doutez embarque quelques améliorations. L’annonce contient également quelques infos intéressantes pour le futur de cette distribution. Lire la suite

Billet invité : Entropie – Objets libres et design

entropie

Article soumis et rédigé par Lucas.

Comme nous l’entendons à la fin du film Nom de code  Linux :

Ça serait peut-être l’une des plus grandes opportunité manquées de notre époque si le logiciel libre ne libérait que du code.

Entropie est une association grenobloise qui milite pour un nouveau modèle de société écologique, basé sur l’entraide et la coopération. Elle inscrit sa pratique dans le design libre : la conception et réalisation d’objets, et l’édition de notices pédagogiques d’autoconstruction diffusées sous licence libre. Les objets sont à vocation écologique (four solaire, lombricomposteur…), de type mobilier (chaise Scala, lit Enzo Mari…) ou même des outils de travail : l’association accompagne une personne à s’installer en apiculture en construisant avec lui sa première ruche. Ces notices sont réunies au sein d’un catalogue édité sur une plate-forme de financement participatif, afin de permettre à chacun-e de pré-commander l’objet, mais aussi de se procurer un des objets libres d’Entropie. Lire la suite

Dronecode – Un projet collaboratif et open source pour les drones, supporté par la fondation Linux

drone

Le hasard fait bien les choses et après avoir parlé de drones à l’occasion du dernier concours, nous apprenons que la Fondation Linux vient de lancer (en collaboration avec diverses sociétés) Dronecode, un nouveau projet dédié à ces petites bestioles. Concrètement le projet a pour but de créer une plateforme de développement open source commune, afin de centraliser le code de différents programmes et de les mettre à disposition de tous les développeurs. Ils pourront ainsi en profiter pour trouver de quoi développer leur machines sans avoir à partir de zéro pour la partie programmation, ou s’il le souhaitent, ils pourront venir grossir les rangs des programmeurs et participer au projet.

Parmi les diverses sociétés étant d’ores et déjà impliquées dans Dronecode, on relèvera la présence 3D Robotics, Baidu, Box, DroneDeploy, Laser Navigation, Intel, jDrones, Qualcomm, Squadrone etc… Par ailleurs le projet compte déjà près de 1200 développeurs et la plateforme enregistre déjà pas moins de 150 commits par jours. C’est plutôt une bonne nouvelle et j’avoue que l’idée de voir voler ces petits avions « Librement » ne peut être que réjouissante. Lire la suite